700 millions de dollars de la Banque mondiale pour la transformation numérique au Maroc

700 millions de dollars de la Banque mondiale pour la transformation numérique au Maroc

L’institution mondiale témoigne de l’appui à la dynamique de développement économique et social du Royaume

La Banque mondiale accompagne l’opération d’appui des politiques de développement pour l’inclusion financière et l’économie numérique. Cette opération contribuera au renforcement de l’inclusion financière et de la transformation numérique au profit des individus, entreprises et entrepreneurs.

En termes de financement, la Banque mondiale ne ménage aucun effort pour accompagner la transformation numérique du Maroc et afin de porter son appui à la dynamique que connaît le secteur dans le Royaume. Dernière initiative en date, l’accord signé avec le pays pour soutenir l’inclusion financière et l’économie numérique. En effet, l’institution financière a octroyé un accord de prêt d’un montant d’environ 700 millions de dollars au pays. Signé mi-mars 2019 à Rabat, cet accord a été conclu par Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie et des finances, et Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations, département Maghreb, bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) à la Banque mondiale, concerne donc l’appui des politiques de développement pour l’inclusion financière et l’économie numérique.

Témoignant ainsi de l’appui à la dynamique de développement économique et social du Maroc à travers sa contribution au financement des grands programmes de réformes et des projets d’investissement d’envergure. Lors de cette cérémonie, le ministre de l’économie et des finances s’est également félicité de l’adoption le 19 février 2019, par le conseil d’administration de la Banque mondiale du nouveau cadre de partenariat pays 2019-2024. Celui-ci a été préparé en concertation avec les autorités marocaines.

Il porte notamment sur la promotion de la création d’emplois par le secteur privé, le renforcement du capital humain, la promotion d’un développement territorial inclusif et résilient, la gouvernance et l’engagement citoyen, l’autonomisation des femmes et des filles pour une prospérité partagée ainsi que l’économie numérique au service de l’emploi et d’une croissance plus rapide. Dans ce sens, la Banque mondiale accompagne l’opération d’appui des politiques de développement pour l’inclusion financière et l’économie numérique. Cette opération contribuera au renforcement de l’inclusion financière et de la transformation numérique au profit des individus, entreprises et entrepreneurs ainsi que l’accélération de l’adoption des technologies numériques afin d’en faire une source d’emplois, de croissance et de services de meilleure qualité. A cet égard le ministre de l’économie et des finances n’a pas manqué de souligner que l’accompagnement de la Banque mondiale à cette opération témoigne de la confiance et de l’appui constant apportés par cette institution au processus de réformes engagé par le Maroc en particulier dans le secteur financier afin de doter notre pays d’un système financier efficace et performant à même d’assurer le financement de l’économie dans des conditions optimales.

Ce nouveau financement de la Banque mondiale s’articule autour de trois axes. Il s’agit d’améliorer l’inclusion financière des particuliers et des micro, petites et moyennes entreprises en diversifiant les instruments financiers en élargissant le cadre réglementaire et institutionnel s’appliquant à la microfinance, au crédit agricole, aux assurances pour les entrepreneurs et aux produits financiers islamiques, mais aussi d’assurer un meilleur suivi des disparités entre les hommes et les femmes.

Le deuxième axe porte sur le soutien du développement des plateformes et infrastructures numériques. Ce volet vise à appuyer les réformes nécessaires au déploiement de plateformes digitales dans les domaines des paiements mobiles et du commerce électronique notamment, en priorisant l’amélioration de l’infrastructure des marchés financiers et les systèmes de paiement. Ces réformes permettront d’élargir l’accès au haut débit et de favoriser la concurrence dans ce secteur, en particulier en milieu rural. Le dernier axe du financement à l’appui des politiques publiques de la Banque mondiale ambitionne d’accroître le soutien aux entrepreneurs du numérique. L’objectif étant de faciliter l’accès des start-up aux financements en renforçant les réseaux d’investisseurs providentiels et en simplifiant les procédures d’enregistrement des entreprises en ligne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *