octobre 23, 2017

900 millions de dirhams pour l’autoroute nord-est du Grand Agadir

900 millions de dirhams pour l’autoroute nord-est du Grand Agadir

Elle permettra une meilleure desserte des régions Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun

Ce projet va permettre d’offrir des opportunités importantes pour l’accélération du développement socio-économique et touristique  de la région du Souss-Massa en renforçant sa compétitivité et en consolidant la politique de la régionalisation. Il permettra  également de pallier le problème de congestion de la ville d’Agadir.

Le Conseil régional du Souss-Massa a tenu lundi sa session ordinaire consacrée à l’étude et la validation de plusieurs projets de développement dont une convention de partenariat pour la réalisation de l’autoroute nord-est du Grand Agadir.

Après l’étude déjà réalisée, une deuxième étape vient d’être franchie  pour le projet de l’autoroute nord-est du Grand Agadir approuvée à l’unanimité lors de la session ordinaire du Conseil régional du Souss-Massa présidé par  Brahim Hafidi. Cette autoroute très attendue dont le coût est de 900 millions de dirhams est considérée comme un projet d’aménagement du territoire, et un vecteur pour le décollage socio-économique de cette région.

Fruit d’un partenariat entre plusieurs parties, ce projet nécessitera dans sa première tranche plus de 706 millions de dirhams financés par le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau (353 MDH), le Conseil régional du Souss-Massa (150 MDH), le ministère de l’intérieur (103 MDH)  et la commune d’Agadir (100 MDH). Il s’inscrit dans la continuité des efforts visant à appuyer le dynamisme des régions du Maroc.

Ce projet permettra une meilleure desserte des régions Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun du fait qu’il constitue un maillon entre l’autoroute A7 et la voie expresse Tiznit-Laâyoune. Il vient pour développer davantage le réseau infrastructurel de la région du Souss-Massa, et créer de nouvelles liaisons pour notamment raccorder et faire profiter la région de ces infrastructures performantes.

Ce dernier est conçu pour répondre à l’évolution de la demande de transport et accompagner l’ensemble des stratégies sectorielles nationales, et intègre en particulier les besoins en matière de développement régional.

Ainsi, ce projet va permettre d’offrir des opportunités importantes pour l’accélération du développement socio-économique et touristique  de la région du Souss-Massa en renforçant sa compétitivité et en consolidant la politique de la régionalisation. Il permettra  également de pallier le problème de congestion de la ville d’Agadir en séparant le trafic local du trafic de longues distances, et anticiper la demande régionale pour une connexion au réseau autoroutier. Notons que le réseau autoroutier national opérationnel aujourd’hui s’arrête à Agadir, alors que le projet de la voie express Tiznit-Laâyoune-Dakhla, qui va mobiliser une enveloppe budgétaire de 8,5 milliards de dirhams, sera réalisé en deux tranches. La première reliera Tiznit à Laâyoune, pour 655 km et 6,2 milliards de dirhams, et la seconde ira de Laâyoune à Dakhla et coûtera 2,3 milliards de dirhams. Le premier tronçon sortira de terre alors que le second consistera en un élargissement et un renforcement de la route existante.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *