95% des voix pour le ticket Elalamy-Chaibi

95% des voix pour le ticket Elalamy-Chaibi

La liste conduite par Moulay Hafid Elalamy et Mohamed Chaibi a été élue ce vendredi 30 juin 2006 à la tête de la CGEM pour un mandat de trois ans. Le binôme qui occupera les postes de président et de vice-président succède ainsi à Hassan Chami, lequel avait cumulé deux mandats successifs.
Au  Club de la BCP à Casablanca où s’est tenue l’élection, la mobilisation des membres était importante. En effet, 1061 entreprises sur un total de 2204 entreprises affiliées, étaient représentées à ce suffrage.
Le montant des cotisations dépassait les 21 millions de dirhams contre une moyenne de 12 millions par le passé. Seules les entreprises à jour de leur cotisation étaient aptes au vote.
En tout,  2396 voix se sont exprimées sur un total de 4 140 possibles, soit un taux de participation d’environ 58%. Une majorité écrasante des voix (2258 exactement) se sont exprimées en faveur de la liste Elalamy-Chaibi,élue à un taux de 95%. En outre, 134 bulletins blancs et 4 nuls ont été enregistrés.
«Le plus dur reste à faire», a déclaré Mohamed Chaibi juste après la levée de la séance. Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy, président du groupe marocain d’assurances Saham parle d’un «nouvel élan». L’ancien secrétaire général du groupe ONA se dit partisan d’une «CGEM crédible, efficace, agissante, solidaire et citoyenne ». S’adressant aux participants de l’assemblée, le nouveau patron des patrons a été explicite quant aux missions de la confédérations patronales : «La CGEM, a-t-il précisé, assumera sa mission dans la sérénité avec responsabilité et détermination pour contribuer à faire de notre pays une terre d’accueil à de nouveaux entrepreneurs, une terre de prospérité pour nos entreprises, une terre de partage avec tous nos concitoyens ».
Pour beaucoup de membres de la CGEM cette élection marque une rupture : «une page est tournée. Une nouvelle race d’entrepreneurs arrive. J’espère que les partis politiques et les syndicats suivront l’exemple pour qu’il y ait une meilleure cohérence dans les actions et les réformes entreprises par le Maroc», commente Hammad Kessal, président de la Fédération de la PME-PMI.  Autre personnalité à voir d’un bon œil cette élection, Bouchaïb Benhamida.
«C’est une bonne chose», s’est exclamé le patron de la Fédération nationale de la BTP, installé à la tribune durant l’AGO. «J’attends maintenant que le travail entamé depuis la réforme de la CGEM en 1994 se poursuive et que la nouvelle équipe accélère la cadence». Même son de cloche chez Hassan Sentissi, patron de la Fédération nationales des industries de la pêche et selon qui, de nombreux membres de sa fédération se sont prononcés en faveur de la liste Elalamy-Chaibi. 
Pour rappel, l’équipe Chami restera encore aux commandes jusqu’à la rentrée de septembre. D’ici là, les tractations concerneront sûrement la formation du bureau, lequel comprendra une soixantaine de personnes. Pour y participer, les présidents des 26 Fédérations membres et les huit présidents des Unions régionales devront affronter l’épreuve des urnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *