A quand la stratégie E-Maroc ?

Marié et père d’un enfant, ce jeune manager de trente cinq ans s’est familiarisé avec le métier de la téléphonie et des technologies de la communication durant son parcours à Téléco Maroc, une société anonyme qu’il a intégré en 1995 pour la quitter cinq ans plus tard.
La raison? Se lancer dans son propre business. Chef du Département des Affaires Générales en 1998, responsable du département Administratif (Comptabilité, recouvrement, le personnel) et du département Téléphonie ( Commercial, technique), il a été nommé à la tête du département téléphonie en janvier 1997 après avoir chapoté le service publiphonie depuis janvier 1996 et l’équipe technique et commerciale en janvier 1995. Sa formation universitaire, il l’a commencé à l’université de Sherbrooke au Canada. Il est aussi titulaire de MBA (1997-1999) de l’Université des Sciences et Techniques de Lille en France et d’un diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en réseaux 1994.
Quand Hamid Limam a créé Part Net, il était animé par une seule conviction. Et il l’est toujours. Celle que qu’au Maroc, Internet deviendra un média de masse qui obligera les entreprises à revoir leur image de marque ainsi que leur rapport avec leurs clients et même leurs concurrents. « Preuve à l’appui, nous parlons actuellement beaucoup de stratégie E-Maroc, mais il faut passer à l’action maintenant», lance-t-il. Nombreux sont les opérateurs dans ce domaine qui réclament une telle action pour les accompagner dans leur effort entrepreneurial.
«Je ne veux pas faire peur aux futurs managers qui veulent créer leurs propres entreprises, restons optimistes, Les difficultés sont connues par tout le monde et il faut faire avec, le plus important c’est de trouver des solutions bénéfiques et pour son entreprise et pour son pays», lance confiant M. Limam.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *