À qui profite la manne ?

À qui profite la manne ?

Très satisfait de son expérience dans cette cité, terre de prédilection, le producteur de «Kingdom of Heaven» s’est livré à une brillante présentation faite au Palais des Congrès de Ouarzazate le mardi 22 juin 2004, devant un public composé d’hommes d’affaires, des agents d’autorités de la ville, des chefs de services extérieurs, des élus , des entrepreneurs, des experts , des hôteliers, etc. Ce producteur de grande renommée suit de près l’évolution du Grand Sud en particulier et du Maroc en général. La mise en place d’une infrastructure complète indispensable au bon fonctionnement de la production cinématographique est dans ses projets.
Si les producteurs du monde et particulièrement ceux des Etats-Unis d’Amérique font de cette terre leur plate-forme du tournage de choix, c’est parce que les atouts et les potentialités y sont favorablement réunis. De ce fait, ajoute M. Branko, il est du devoir de toute la communauté de savoir maintenir cette chance unique, par la préparation du terrain et en prévoyant une stratégie adéquate et scientifique capable de satisfaire les besoins des producteurs nationaux et internationaux. «La formation d’un staff aux techniques modernes de cette industrie s’impose avec acuité, et d’ailleurs, je salue l’initiative de la création du Centre de formation aux métiers du cinéma dans cette ville et souhaite que les techniciens qui y seront formés serviront la région, pour éviter que les producteurs amènent les techniciens d’ailleurs. Les entreprises de construction , les commerces, l’hôtellerie et la restauration doivent fournir des prestations de qualité et pouvoir mettre à disposition des producteurs tout le nécessaire pour une économie des efforts et aussi pour que tout l’argent investi reste sur place. Les sommes énormes dépensées par la main-d’oeuvre employée au cours d’un tournage constituent un moyen économique efficace et qui donne un souffle à la communauté».
Pour faire de Ouarzazate une destination touristique, la commune doit travailler d’arrache-pied pour améliorer les services en encourageant la création d’autres unités hôtelières et de restaurations de moyenne gamme, indispensables pour les tournages. Les conditions de séjours et de la restauration et aussi de l’animation ont été évoquées avec beaucoup d’attention par M. Branko, qui en fait l’un des impératifs pour faire de Ouarzazate une destination touristique.
A cet effet, la constitution d’une commission ad hoc est vivement recommandée pour mieux organiser ces métiers et inventorier les potentialités de la région, afin d’en informer les producteurs. Ces atouts et potentialités doivent être préparés sous forme d’affiches et de posters et qu’il faut présenter à tous les foires à travers le monde, pour vanter la destination comme plateau favorable à ce genre d’activité. Cela permettrait un afflux important de producteurs, de part le monde. Cette commission aura également la charge de chercher à convaincre les grands producteurs en les invitant à faire des prospections dans le cadre des éducateurs.
Le Hollywood aux portes du désert est, d’après M. Branko Lustig, une destination incontournable pour les grands producteurs du monde entier.
Monsieur Branko a , par la suite, évoqué la possibilité de rapprocher les deux villes du cinéma, Hollywood et ouarzazate, par l’intermédiaire d’un jumelage et d’un partenariat. Cette volonté existe de part et d’autre, entre le gouverneur et moi a-il ajouté, et nous y travaillons tout en espérant bientôt pouvoir le réaliser.De même que la création d’une association des producteurs américains du cinéma et surtout de ceux qui ont déjà fait leur tournage dans cette ville, et les producteurs marocains serait aussi une opportunité d’encouragement et de soutien à la région du Grand Sud.

• Salah Chakour

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *