Abdelfattah Zine: Une forte demande de participation

Abdelfattah Zine: Une forte demande  de participation

ALM : Quel taux de commercialisation pour cette troisième édition ?
 

Abdelfattah Zine: La commercialisation a  été réalisée à 100%. Nous nous sommes retrouvés, lors de cette édition, devant l’obligation de  faire ressortir un autre espace d’une surface de 600m2 par rapport à la dernière édition. Nous avons également enregistré une forte demande. Soulignons que nous avons eu des demandes lors de cette dernière semaine et que nous n’avons pas pu satisfaire.
Il y a une forte demande de participation et une attente du Salon «Halieutis». Et avec une communication bien réglée la demande ne peut que croître et les possibilités de croissance qu’augmenter.

Quelles nouveautés pour cette édition du Salon «Halieutis» ?

Il y a un grand intérêt manifesté pour le Salon. Nous notons que cette édition connaît la participation d’une commission européenne avec le  commissaire européen qui ne se déplace presque jamais en dehors des rencontres européennes. Depuis des années, et en tant que président de «Fisch Morocco», nous avons souvent tenté de l’avoir avec nous mais cette fois il est là. Cet intérêt montre l’importance du marché marocain pour la commission européenne. Et ils sont  là pour que nous puissions nous entretenir sur leurs visions de la pêche et partager avec nous le souci de la préservation de la ressource.

La Côte d’Ivoire est l’invité d’honneur de cette édition. Ce qui représente la concrétisation de la politique marocaine et de la politique initiée  par Sa Majesté le Roi dans le secteur halieutique. Nous connaissons également une forte présence africaine représentée par la Comhafat. Cette édition connaît la participation de huit ministres africains. Nous avons une représentation de 36 pays africains dont la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Ghana et le Sénégal.

Qu’en est-il pour le volet convention ?

La Côte d’Ivoire est l’invité d’honneur de cette édition et il y aura certainement une convention dans ce cadre. Nous avons un partenariat appuyé et fort avec ce pays et nous collaborons dans ce sens. Il est à noter que le Maroc est aujourd’hui en train de transférer son savoir-faire dans les autres pays de l’Afrique. Les exposants peuvent voir le modèle de village de pêcheurs construit par le Maroc. Ce partenariat est boosté par la volonté royale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *