Abdellatif Kabbaj: «Les pouvoirs publics doivent accorder plus d’argent pour la promotion du tourisme»

Abdellatif Kabbaj: «Les pouvoirs publics doivent accorder plus d’argent pour la promotion du tourisme»

Entretien avec Abdellatif Kabbaj, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT)

C’est l’investissement qui va pousser les pouvoirs publics à nous donner plus de moyens pour attirer plus de clientèle pour la région.

Avec une capacité d’accueil de 2.020 lits en 2016 qui ne constitue que 0,8% de la capacité offerte au niveau national, la ville d’Al-Hoceima, soutenue par les opérateurs du tourisme et le ministère de tutelle, compte mettre les bouchées doubles pour améliorer ce score à l’horizon 2020. Pour un montant global de 320 millions de dirhams, un total de 1.462 lits sont programmés pour cette date. Des chiffres annoncés lors d’une réunion qui s’est déroulée lundi au siège de la ville d’Al Hoceima en présence des principaux acteurs du secteur. Cette réunion a été suivie d’une visite sur le terrain du projet du village touristique à Souani dans la zone hautement touristique de la ville. Abdellatif Kabbaj, nous en dit un peu plus.

ALM : Au cours de la rencontre vous avez insisté sur la nécessité que le secteur privé se mobilise et se retrousse les manches pour redynamiser le secteur du tourisme principalement dans la région d’Al Hoceima. Comment pensez-vous que cela doit s’opérer ?

Abdellatif Kabbaj : Si l’on prend le cas de la ville d’Al Hoceima, il faut effectivement ne pas se contenter de demander à l’Etat, il faut commencer à s’organiser pour promouvoir le tourisme dans cette région. C’est à nous de se mobiliser, c’est l’esprit qui anime la réalisation par exemple du projet touristique à Souani. Ce projet aura une capacité d’accueil qui atteindra environ 2.000 lits. Aussi la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), la Compagnie générale immobilière (CGI) et la Confédération nationale du tourisme (CNT) s’engagent à réaliser le projet à la date prévue.

Justement quelle est la particularité de ce projet en cours de réalisation à Souani et quels sont les touristes ciblés ?

C’est un projet écologiquement responsable. Comme vous avez pu le constater sur le terrain, il n’y a aucun bâtiment qui dépasse les arbres à titre d’exemple. A travers ces constructions nous avons voulu garder cet aspect proche de la nature et respectueux de celle-ci. Le projet aura beaucoup de succès, notamment avec la clientèle nordique. Pour ce qui est de son montant global, le projet a mobilisé 1,2 milliard de dirhams. Concernant sa mise en œuvre, la CGI a investi pour un contrat de gestion étalé sur 10 années. Par ailleurs, la réalisation finale du projet est programmée pour le premier trimestre de 2020.

Si vous aviez un message à transmettre à tous les opérateurs afin de promouvoir cette destination, qu’est-ce que vous auriez à leur dire ?

J’insiste sur l’investissement. C’est l’investissement qui va pousser les pouvoirs publics à nous donner plus de moyens pour attirer plus de clientèle pour la région.

Pour conclure, comment se présente la saison touristique 2016-2017 au Maroc ?

Après un mauvais mois de juin, les mois de juillet-août s’annoncent très bons. Pour ma part, je pense que cette année nous allons réaliser une augmentation à 2 points d’ici fin 2017. Dans cette perspective, on peut dire que nous sommes sur la bonne voie. Par ailleurs, il faut maintenant que les pouvoirs publics accordent plus de montants pour la promotion du tourisme dans notre pays, ce souhait concerne aussi le secteur de l’aérien pour qu’il puisse servir plus de destinations. Cette demande est également relative à l’ensemble des activités qui accompagnent le secteur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *