Abou Dhabi parie sur le tourisme

Abou Dhabi, la tranquille et richissime capitale des Emirats arabes unis, s’est lancée dans un ambitieux programme pour promouvoir le tourisme, notamment à caractère culturel, avec pour objectif de se faire une place sur le marché touristique du Golfe.
Le projet le plus grandiose, la construction de quatre musées, dont un “Guggenheim“ et peut-être une version locale du Louvre, et d’un centre de spectacles, sur l’île de Saadiyat, sera officiellement dévoilé ce mercredi en présence de "quatre des architectes les plus célèbres du monde", selon les organisateurs.
Dans l’ombre de l’émirat voisin de Dubaï, dont le développement dans le domaine de l’immobilier et du tourisme est phénoménal, Abou Dhabi, le plus grand et le plus riche des sept émirats qui composent la fédération, a opté lui aussi pour une série de méga-projets touristico-immobiliers.
 En 2006, Abou Dhabi a accueilli 1,345 million de touristes, un chiffre modeste que les autorités locales veulent porter à 3 millions en 2015.
Elles veulent aussi augmenter la capacité d’accueil des établissements hôteliers, qui n’est actuellement que de 11.500 chambres, pour la faire passer à 25.000 en 2015, selon l’Autorité d’Abou Dhabi pour le tourisme (ABTA), un organisme public.
Abou Dhabi, qui assure 90% des 2,5 millions de barils de brut que produit chaque jour le pays, membre influent de l’Opep, cherche à diversifier son économie et à moderniser son image depuis la mort en novembre 2004 de Cheikh Zayed Ben Sultan Al-Nahyane, fondateur et premier président des Emirats arabes unis.
L’inauguration en 2005 du Palais des Emirats, un gigantesque hôtel de grand luxe qui s’apparente à un palais, a donné un premier aperçu des nouvelles ambitions de cette ville qui, jusqu’alors, n’aimait guère faire parler d’elle.
S’appuyant sur des recettes pétrolières colossales générées par l’envolée des cours du brut, l’émirat a engagé des projets immobiliers représentant des investissements de quelque 300 milliards de dollars.

Taïeb Mahjoub (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *