Accidents du travail : 4% du PIB mondial

Ouvrant la 6ème Conférence panafricaine de santé au travail, tenue vendredi  soir à la faculté de médecine de Casablanca, sous le haut patronage de SM le  roi Mohammed VI, le ministre de l’Emploi et  de la Formation professionnelle, Mustapha Mansouri, a indiqué, en se référant aux chiffres communiqués  par le Bureau international du travail (BIT), que 250 millions d’accidents et  160 millions de maladies liées au travail surviennent chaque année et tuent 1,2  million de personnes par an. L’entreprise qui est souvent pénalisée par le coût des arrêts de travail a  besoin d’un environnement lui permettant de limiter les risques et les coûts  liés aux risques professionnels, a souligné M. Mansouri, pour qui un système de  sécurité sociale juste et efficient doit être développé pour la réparation des  dommages qui surviennent à la suite des accidents du travail et des maladies  professionnelles.
M. Mansouri a, par ailleurs, passé en revue les différents textes et lois  régissant le secteur de l’emploi au Maroc avant de mettre l’accent sur la  stratégie globale de son ministère visant la promotion de la santé au travail,  notamment à travers la création de nouvelles inspections médicales du  travail, la formation continue au profit des inspecteurs du travail, le  développement d’un système efficace de suivi, ainsi que l’assistance aux  entreprises par la mise en place des comités d’hygiène et de sécurité, et le  développement de la coopération bilatérale et multilatérale. De leur côté, Alain Cantine, vice-président de la Commission  internationale de la santé au travail, et M. Jean-Luc Marié, Directeur général  de l’Institut de recherche et de sécurité et président de la commission de  prévention de l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS), ont  appelé à faire bénéficier les pays en voie de développement de l’expérience  acquise en matière de prévention des risques professionnels. Il a souligné que les stratégies de prévention et de promotion de la santé  au travail doivent en permanence s’adapter aux évolutions du monde de travail  et de son contexte social-économique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *