Accor-Maroc : 450 millions de DH de C.A.

Lors de l’examen de la convention entre le président du groupe Accor, Gérard Pelisson et les autorités marocaines, le 26 novembre 1996, l’objectif portait sur la réalisation de 7000 chambres sur la base d’un programme d’investissement global s’étalant sur 8 ans. L’investissement total s’élève à 1,7 milliards de DH représentant près de 7000 emplois directs. Pour se faire, le groupe mise sur une stratégie qui repose sur la «capitalisation des produits culturels existants», indique-t-on auprès du pôle gestion.
Cette stratégie continue de régir les destinées du groupe. Ce dernier compte répondre à l’ambition nationale des 10 millions de touristes d’ici 2010. Pour l’heure, en date du mois de mai 2002, Accor s’occupe de la gestion de 20 hôtels qui se traduit par 2875 chambres disponibles. Plus de 2000 personnes s’activent tout au long de la chaîne. En 2001, le chiffre d’affaires réalisé se monte à plus de 450 millions de DH. Le champ d’activité du groupe ne se cantonne pas une gamme de produits homogènes. Il touche à l’ensemble des segments du secteur touristique. Différentes catégories d’établissements sont sous la houlette du groupe. Les hôtels dits économiques, les établissements de luxe, d’affaires, de loisir et les clubs de vacances appartiennent au patrimoine de gestion d’Accor.
En matière d’investissements, l’année 2001 fut des plus florissantes. Les aménagements et les extensions sur des sites déjà existants, comme le Sofitel Thalassa Marina Smir ou encore celui du Royal Golf d’El Jadida se sont réalisés. De même, le groupe a accédé à la propriété du Sofitel de Marrakech, qui propose 260 chambres.
D’autres acquisitions ont suivi au mois de juillet 2001, l’Ibis Moussafir de Mekhnès avec 104 chambres et au mois de novembre de la même année, avec le même nombre de chambres, l’ouverture de celui de Tanger. Le programme d’investissement continue dans un rythme encore soutenu au cours de cette année. En effet, le mois de juin 2002, verra l’ouverture de l’Ibis Moussafir à Fnideq (100 chambres). Et dans la même lancée, Salé et El Jadida auront à leur tour leurs Ibis. En revanche, la ville de Fès sera dotée de 150 chambres, fruit d’un partenariat entre la SOMED et la MAMDA, avec l’ouverture d’un Novotel. Pour sa part, la ville d’Agadir verra l’ouverture d’un Novotel Coralia, avec 300 chambres au cours de cette année. Bouznika Marina Beach accueillera deux hôtels, l’un sur la plage de 150 chambres et un autre sur le site du golf affichant le même nombre de chambres. Ces derniers projets ont fait l’objet d’un partenariat avec la BCM. A Casablanca, cette fois-ci, le groupe Accor participe à la construction de Casa City Center. Cet ensemble immobilier comprendra 3 hôtels (Sofitel, Novotel, Ibis Moussafir) totalisant 750 chambres, des bureaux, des commerces, des cinémas et un centre de séminaires. Si Accor a toujours été au Maroc, le premier investisseur touristique, le respect des échéances des ouvertures des établissements, le maintiendra au même rang.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *