Accor mise sur Bouznika

Accor mise sur Bouznika

Trois cent millions de dirhams ! Ce sera au bas mot, ce que Accor Maroc mettra sur la table pour revitaliser le site de Bouznika Bay. Trois hôtels verront le jour. Le projet, déjà ficelé, et longuement examiné lors du dernier conseil d’administration du fonds d’investissements Risma, le 12 juillet dernier, fera passer le site, d’une station balnéaire ordinaire, à un «resort», le premier en terre marocaine. Le premier de ces établissements à voir le jour, le Novotel, un quatre étoiles de bonne facture, d’une capacité de 150 à 200 chambres, sera construit sur le terrain adjascent au Beach Club.
Un Sofitel de 80 chambres sera construit sur le Golf de neuf trous. Ce dernier sera agrandi et passera à 18 trous. La partie golf suscite d’ailleurs de nombreux intérêts de la part des investisseurs arabes. La construction d’un Ibis d’une centaine de chambres à l’entrée de Bouznika, sur la route de Rabat viendra clôturer ce projet grandiose. Par ailleurs, le groupe hôtelier et la BCM, qui avaient mis en place une structure commune, Bouznika Marina, ont élaboré ce nouveau plan d’investissement en parfaite harmonie.
Concrètement, Accor passe à la vitesse supérieure dès cet été. Le groupe hôtelier français a pris en main la gestion du restaurant du Club House à Bouznika. Fermé depuis plusieurs mois, ce dernier est de nouveau opérationnel depuis le 15 juillet. Accor s’intéresse aussi à un gros morceau de l’infrastructure de la station balnéaire atlantique, le Beach Club en l’occurrence. Ce sera certainement pour l’année prochaine, a déclaré Marc Thépot d’Accor Maroc. Le savoir-faire de l’enseigne française sera donc mis à contribution pour faire du site, une destination touristique et golfique de premier plan. Le partenariat entre Accor et l’institution bancaire tend à en faire un véritable pôle d’attraction en développant les infrastructures déjà existantes. Véritable resort, Bouznika Bay se compose en effet d’un pôle résidentiel et d’un autre hôtelier. Le premier s’étendant sur 51 hectares, et 533 villas, déjà vendues pour la plupart et 1 135 appartements.
Quant au pôle hôtelier (54 hectares), il devra accueillir un centre de séminaires, un club house et un centre de remise en forme ainsi que le Beach Club déjà opérationnel depuis 1997 et qui se trouve dans la ligne de mire d’Accor qui ne cache pas son intérêt pour le luxe et le golf. Reste la partie loisirs couvrant 11,3 hectares qui est appelée à se développer autour d’un lac intérieur sur 11,3 hectares. La cité Lacustre de son nom comprendra des magasins de commerce ainsi que 700 appartements supplémentaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *