Accord de pêche: 126 bateaux européens investiront les eaux marocaines

Accord de pêche: 126 bateaux européens investiront les eaux marocaines

Quelque 126 bateaux de pêche européens, dont 99 espagnols, retourneront dans les eaux  marocaines, suite à l’entrée en vigueur de l’accord de pêche Maroc-Union européenne. En contrepartie,  le Maroc recevra 40 millions d'euros par an dont 30 millions provenant du budget de l'UE et 10 millions d'euros à la charge des armateurs pour le paiement des redevances et des droits de licences. C’est ce qui a été décidé par la Commission mixte chargée de la mise en œuvre du nouveau protocole de l'accord de pêche entre le Maroc et l'Union Européenne (UE) qui a délivré les licences de pêche aux navires européens remplissant toutes les conditions, à l'issue de sa première réunion tenue jeudi et vendredi, 5 et 6 septembre 2014 à Rabat.

Ce nouveau protocole, d'une durée de quatre ans, s'inscrit dans le cadre de l'accord d'association entre le Maroc et l'UE et prévoit de développer la coopération économique entre les opérateurs marocains et européens dans la filière pêche au Maroc. Un communiqué du ministère marocain de l'Agriculture et de la Pêche maritime indique que les travaux de cette commission ont porté sur l'approbation des dispositions relatives aux aspects techniques et financier du nouveau protocole, tels que la procédure d'embarquement des marins marocains, les conditions de suivi des débarquements obligatoires des captures pour chaque catégorie de navires, le suivi et le contrôle de la pêche des navires européens, les modalités de fonctionnement de la réunion scientifique, ainsi que les modalités de mise en œuvre de l'appui sectoriel pour financer les projets programmés dans le secteur de la pêche.

Sur le plan de l'exploitation durable des ressources halieutiques, les deux parties se sont engagées à mettre en œuvre toutes les procédures de contrôle consentis.
Pour sa part, la Confédération espagnole de la pêche (CEPESCA) a exprimé sa satisfaction suite à l'accord conclu à Rabat. Même sentiment de soulagement de la par la Fédération andalouse des associations de pêche (Faape) qui a souligné l'importance de cet accord pour l'Espagne et en particulier pour l'Andalousie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *