Accords de libre-échange : 180 MMDH de transactions

Accords de libre-échange :  180 MMDH de transactions

Le Vieux Continent demeure, donc, le premier client du Maroc avec 67,6% des exportations totales évaluées à 135,2 milliards de dirhams et également son premier fournisseur avec 61,3%, soit 236,8 milliards de dirhams. C’est ce qui se dégage de l’édition provisoire 2014 publiée par l’Office des changes au titre du commerce extérieur du Maroc.

De même, il en ressort que l’Asie, deuxième partenaire commercial du Maroc, intervient pour 18% dans le total des échanges commerciaux en 2014, alors que l’Amérique arrive en troisième position avec des échanges à hauteur de 10,9%, suivie de l’Afrique avec seulement 6,4% total des échanges. La part de l’Océanie dans les échanges commerciaux du Maroc reste donc très faible constituant 0,4% des échanges et estimée à 2,3 milliards de dirhams.

A ce sujet, il convient de relever que le déficit commercial à l’égard de l’Europe demeure important et constitue 54,6% du déficit commercial global en 2014. Ce déficit est également assez prononcé vis-à-vis de l’Asie où il constitue 31,4% du déficit global, suivie de l’Amérique avec 13,3%. Ainsi, le taux de couverture s’établit en 2014 à 57,1% avec l’Europe contre 53,1% en 2013, à 28,6% à l’égard de l’Asie et à 44,3% à l’égard de l’Amérique. S’agissant des transactions commerciales du Maroc réalisées dans le cadre des accords de libre-échange, l’Office des changes relève qu’elles affichent en 2014 une hausse de 8,3%, soit 180,6 milliards de dirhams contre 167,5 milliards de dirhams en 2013. Cette augmentation est imputable essentiellement à la progression des exportations qui ressortent en hausse de 17,2% en 2014, soit 8,6 milliards de dirhams. Aussi, le déficit commercial relatif aux transactions réalisées dans le cadre des accords de libre-échange s’élève à -63,3 milliards de dirhams contre -66,7 milliards de dirhams en 2013, soit 34% du déficit commercial global.

Dans les détails, l’Office des changes relève qu’en 2014, les exportations ont progressé de 7,9%, après avoir enregistré une certaine stabilité en 2013. Cette augmentation de 14,6 milliards de dirhams de la valeur des exportations s’explique, principalement, par la hausse relevée au niveau des ventes des produits finis de consommation qui ont bondi de 21,4%, des demi-produits de 7,3% et des produits alimentaires de 5,4%. Ces trois groupes de produits représentent 70,9% du total exporté. De ce fait, entre 2002 et 2014, la structure des exportations est restée relativement la même avec les produits finis de consommation, les demi-produits et les produits alimentaires en tête des groupes de produits à l’exportation. Les produits bruts passent du quatrième au cinquième rang au profit des produits finis d’équipement.

Pour ce qui est des importations, elles ont enregistré, en 2014, une légère hausse de 0,6%, soit 2,4 milliards de dirhams, évaluées à 386,1 milliards de dirhams contre 383,7 milliards de dirhams en 2013. Les importations hors produits énergétiques ont augmenté de 4,3%, s’élevant à 293,6 milliards de dirhams contre 281,5 milliards de dirhams en 2013.

Quant aux importations de produits énergétiques, elles ont affiché une baisse de 9,5% imputable au recul des achats d’huile brute de pétrole et du gas-oils et fuel oils. En gros, la structure des importations en 2014 s’est caractérisée par la prépondérance des produits énergétiques qui demeurent au premier rang avec une part de 24%, suivis des demi-produits avec 21,2% et des produits finis d’équipement avec 20,4%.

L’admission temporaire cartonne en 2014
 

En 2014, les transactions effectuées dans le cadre du régime de l’admission temporaire pour perfectionnement actif avec et sans paiement (ATPA.AP/SP) progressent de 8,4%. Elles contribuent ainsi à hauteur de 37,9% aux transactions commerciales globales du Maroc. Les importations en ATPA avec paiement ont enregistré un accroissement de 3,5% en 2014 contre 22,6% en 2013. Parallèlement, les importations en ATPA sans paiement affichent une hausse de 4,2%, atteignant 23,3 milliards de dirhams en 2014 contre 22,4 milliards de dirhams en 2013. Les réexportations en suite d’ATPA avec paiement, s’inscrivent en hausse de 14,3%, totalisant ainsi 106,9 milliards de dirhams en 2014 contre 93,6 milliards de dirhams en 2013.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *