Achats touristiques en ligne: 149 millions DH enregistrés en 2015

Achats touristiques en ligne: 149 millions DH enregistrés  en 2015

En optant pour la numérisation, le ministère, l’ONMT et la SMIT mettent en place des plates-formes en ligne supportant les services extérieurs dans leurs missions de relais régionaux et offrant un service de proximité, ainsi que des canaux de communication pour les touristes, les professionnels du secteur, les investisseurs et les citoyens.

En 2015, 90% des personnes ont fait leurs réservations à travers le digital pour se rendre au Maroc. Ce chiffre sur lequel prend appui, mardi soir à Rabat, Lahcen Haddad, ministre du tourisme,  est assez encourageant pour lancer une stratégie digitale en faveur du secteur dont il est en charge.
Chose qui est faite par son département bien que le ministre reconnaisse que cette stratégie devait être lancée depuis longtemps. «Il n’est jamais trop tard !», se rattrape M. Haddad en précisant que son ministère a refait son portail, mis en ligne en 3 langues, de façon radicale.

Données chiffrées

Ce sont 56% des achats qui sont, selon l’observatoire du tourisme, faits en ligne, soit 149 millions DH. Dans l’ensemble, l’industrie touristique a, de par la digitalisation, enregistré une mutation du comportement des consommateurs à travers une forte utilisation des supports digitaux avec 60% de voyageurs qui achètent en ligne, soit 523 milliards de dollars d’achats en ligne.

Un  «must» et non un luxe

De par ces performances, le ministre de tutelle trouve qu’il serait utile d’abonder dans le sens de la digitalisation. «Ce n’est pas un luxe, c’est un must», enchaîne-t-il en précisant que l’adoption d’une transformation numérique est un enjeu assez important. «Il faut qu’on le réussisse et nous avons les moyens pour le faire», ajoute M. Haddad à propos de cet enjeu en rappelant que le ministère dispose d’un compte sur Facebook, Twitter, qu’il qualifie de «professionnel» et Instagram. «On voulait faire Snapchat, mais on ne l’a pas fait. Par contre, il va devenir beaucoup plus important dans trois ans», poursuit le ministre du tourisme en reconnaissant l’existence, auparavant, de résistances de la part de certains acteurs.
Cependant, la digitalisation a été adoptée par l’office national marocain du tourisme (ONMT), qui mettra en ligne son nouveau portail en septembre 2016, et la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) outre le ministère.

Objectifs de la digitalisation

Il s’agit, entre autres, de faire croître la notoriété du tourisme marocain et améliorer la visibilité online de la destination Maroc à travers la diffusion d’une information riche en matière de produits touristiques et des opportunités d’investissement. En optant pour la numérisation, le ministère, l’ONMT et la SMIT mettent en place des plates-formes en ligne supportant les services extérieurs dans leurs missions de relais régionaux et offrant un service de proximité, ainsi que des canaux de communication pour les touristes, les professionnels du secteur, les investisseurs et les citoyens.

Axes de la stratégie

La stratégie digitale et numérique du ministère du tourisme s’articule, entre autres, autour d’un système de pilotage des programmes et projets inscrits dans la Vision 2020. Cette stratégie prévoit également un système de télé-déclaration des nuitées en partenariat avec la Direction générale de la sûreté nationale DGSN, la Gendarmerie royale et le ministère de l’intérieur.

Comme elle se veut de dématérialiser les différents services publics assurés par le ministère, soit le classement et audit qualité des établissements hôteliers touristiques (EHT), distribution de voyages et opération Hajj, guides du tourisme, accès aux établissements de formation hôtelières et touristiques (EFHT), Portails de l’étudiant et des professeurs, Labellisation des EFHT, etc. Au niveau de l’ONMT, la digitalisation est, entre autres, destinée à augmenter le taux de notoriété et améliorer l’image de marque Maroc en exploitant les canaux digitaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *