Action climatique : Souss-Massa veut s’ériger en modèle au niveau national

Action climatique : Souss-Massa veut s’ériger en modèle  au niveau national

Par la réalisation de son PTRC, la région témoigne de son dynamisme et un vrai engagement des différents acteurs locaux et qui a pu les fédérer autour de la problématique climatique.

En vue d’opérationnaliser le plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique du Souss-Massa (PTRC-SM), le Conseil de la région a organisé récemment une table ronde des partenaires techniques et financiers pour l’action climatique dans la région.

Initié en partenariat avec le secrétariat d’Etat chargé du développement durable et avec l’appui de la GIZ à travers le projet ProGEC et le projet Global CF-ready, le but de cette rencontre est de favoriser les échanges entre les acteurs de la région et les partenaires techniques et financiers intéressés par des engagements dans la région, notamment l’appui à l’action climatique. Elle constitue aussi une opportunité de présenter les orientations d’une stratégie de financement climatique pérenne pour la région du Souss-Massa et l’occasion de présenter un portefeuille de projets pour l’action climatique développée par des acteurs de la région.

Ces projets font appel à différents types de financement, y compris la finance climat, pour des dons, prêts, de l’assistance technique et de l’appui à la préparation de projets.

Durant cette rencontre il a été procédé à la présentation du PTRC et des programmes identifiés, ainsi que les orientations et éléments clés de la stratégie de finance climatique dans le cadre du PTRC. Les participants à cette table ronde ont traité notamment des contributions envisageables et les différents partenariats à mettre en œuvre pour la réussite de la mise en œuvre du PTRC, et également la pertinence d’une plateforme régionale de financement pour l’action climatique. A signaler que le PTRC de la région du Souss-Massa est le premier à l’échelle nationale à s’accorder le privilège d’être présenté lors de la COP22, dans le cadre d’un side-event. Sa mise en œuvre permettra à la région de disposer d’une longueur d’avance dans ce domaine, et lui procurera des atouts supplémentaires et compétitifs à moyen et long termes.

Le processus du montage du PTRC s’est basé sur la concertation institutionnelle intersectorielle et la participation citoyenne, et traduit en effet la volonté des parties prenantes de consolider les enjeux planétaires climatiques dans leur planification territoriale en misant sur la promotion des principes de la cohérence et de la transversalité dans l’action.

Par la réalisation de son PTRC, la région témoigne de son dynamisme et un vrai engagement des différents acteurs locaux et qui a pu les fédérer autour de la problématique climatique pour en faire une opportunité de développement de projets d’adaptation et d’atténuation des gaz à effet de serre (GES).

D’ailleurs sur le plan financier, le PTRC propose un portefeuille de programmes et de projets prioritaires avec un coût global qui s’élève à 31,6 milliards DH incluant deux composantes atténuation et adaptation.

Sur le plan institutionnel un cadre de mise en œuvre du PTRC a été formalisé, il s’agit du comité du climat qui est chargé du suivi des projets engagés dans le cadre des stratégies publiques sectorielles. Et qui veille aussi sur l’instauration des outils d’accompagnement, notamment le renforcement des capacités, la promotion des expériences pilotes et le développement des synergies.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *