Activité portuaire : Un volume de 19,26 millions de tonnes à fin février

Activité portuaire : Un volume de 19,26 millions de tonnes à fin février

L’Agence nationale des ports relève une hausse de 10,7%

L’activité portuaire maintient le rythme de croissance affiché depuis le début de l’année. Les ports marocains ne cessent d’observer une bonne orientation de leur transit. Ce dernier s’est établi à février 2017 à 19,26 millions de tonnes au moment où il se situait autour de 17,36 millions de tonnes au même mois de l’année passée. L’Agence nationale des ports (ANP) relève dans ce sens une hausse de 10,7%. Cette progression tient compte de la bonne tenue du trafic national et du transbordement. Représentant 72% de l’activité portuaire globale, le trafic national au deuxième mois de l’année est estimé à 13,92 millions de tonnes. Il s’est consolidé de 4,1%. Cette hausse est tirée principalement par la croissance des exportations. L’Agence nationale des ports relève, dans ce sens, une hausse de 18,9% pour une valeur de 5,03 millions de dirhams contre 4,023 millions de dirhams une année auparavant. En revanche, les importations ont connu un déclin durant ladite période. Elles ont reculé de 2,8% au niveau des ports atteignant une valeur de 8,15 millions de dirhams contre 8,39 millions de dirhams à la même période de l’année passée. En atteignant 739.132 tonnes, l’activité de cabotage aurait affiché à fin février un repli de 1,1%. Elle s’est en revanche hissée de 2,8% à l’export en totalisant un volume de 345.089 tonnes. En revanche, elle se serait repliée de 4,2% à l’import, soit un volume de 394.043 tonnes. Pour sa part, le transbordement, représentant 28% de l’activité portuaire, s’est nettement amélioré au deuxième mois de l’année. L’ANP relève, à cet, effet, une croissance à deux chiffres. Ainsi, elle aurait grimpé de 32,7%.

Ports gérés par l’ANP : Hausse de 5% du trafic global

Les ports de l’ANP gèrent 84% de l’activité portuaire globale contre 16% pour Tanger Med domestique. Le trafic global au niveau de ces ports a grimpé de 5%. L’activité a été marquée à ce niveau par des hausses de 22,6% des exportations, de 8,2% du cabotage à l’export contre une baisse de 2,8% d’importations et éventuellement un repli de 4,2% du cabotage à l’import. Hors transbordement, le port de Casablanca rafle la plus grande part du trafic global, soit 31%. Il est suivi par Jorf Lasfar (27,5%), Mohammedia (6,8%), Safi (6,7%), Agadir (6,2%), Nador (3,4%) et Laayoune (1,4%).  Par mode de conditionnement, les conteneurs arrivent en tête avec une part de 38% du trafic global. La deuxième place revient aux vracs solides avec 33%. Suivront donc les vracs liquides et roulier qui détiennent respectivement des parts de 19,1 et 6,8% du trafic global portuaire.

533.971 passagers y ont  transité

Par ailleurs, le trafic passager s’est également amélioré aux deux premiers mois de l’année. Une hausse de 9,5% a été relevée au niveau des ports du Maroc y compris Tanger Med. Ils étaient 533.971 passagers à y transiter dont 285.651 via Tanger Med (+15,3%). Au niveau des ports gérés par l’ANP, le trafic passager s’est inscrit en hausse de 3,6%. Les entrées ont connu dans ce sens une amélioration de 8%. Les sorties ont également progressé de 6% au moment où le nombre de croisières a fléchi de 8% à fin février. Le trafic passager au niveau du port de Casablanca s’est apprécié de 11,3%. Une hausse due à la bonne dynamique des entrées (10%), sorties (14%) et croisières (11%). Le port d’Al Hoceima a vu son trafic passager augmenter de 48% au moment où celui du port de Nador s’est consolidé de 3,3%. En revanche le port Tanger ville a observé un trafic passager en repli de 1,4%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *