Actualité : Mezouar plaide en faveur de la région

S’exprimant, vendredi en fin d’après-midi à Marrakech, lors d’une conférence  sous le thème "Pour une émergence régionale", M. Mezouar a précisé que les  programmes du gouvernement portant sur les différents domaines comportent des  orientations définissant les potentialités des secteurs à travers lesquels le  Maroc peut prétendre à jouer un rôle central au niveau régional et attirer les  investissements étrangers.
Ces orientations stratégiques ne peuvent, toutefois, être exploitées de  façon optimale que si elles sont orientées vers des stratégies régionales  basées sur la création de pôles économiques régionaux à même de former le noyau  central du développement économique du Maroc, a ajouté M. Mezouar. A travers la rencontre d’aujourd’hui, a-t-il noté, "nous essayons de définir  les axes majeurs du développement futur de la région Marrakech-Tensift-Al  Haouz", dont notamment la mobilisation de l’ensemble des énergies vers les  secteurs vitaux, ceux dans lesquels la région dispose de potentialités  naturelles.
M. Mezouar, qui a présenté un exposé sur "les déclinaisons régionales du  plan Emergence", a estimé que cette approche sectoriel contribuera à  l’activation des stratégies nationales en les complétant par des stratégies  régionales et locales. Dans une communication sur "les perspectives de développement régional",  le  wali de la région, Marrakech-Tensift-Al Haouz,  Mounir Chraïbi a, pour sa  part, commencé par donner un aperçu sur les pôles de développement de la  région, ses infrastructures de base et ses ressources humaines. Il a noté que les différentes données sur la région attestent du grand essor  que celle-ci est en train de vivre, faisant remarquer, toutefois, que  l’économie de la région s’articule essentiellement sur le tourisme, d’où la  nécessité de "développer des plans d’actions pour des axes prioritaires de  diversification". "La compétitivité de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz peut être assurée  grâce à un soutien résolu des pôles de croissances, à des infrastructures de  base performantes et à une synergie entre les différents acteurs", a dit M. Chraïbi.
Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Hassan Chami, a, de son côté, relevé que le développement régional constitue  une priorité qui doit permettre de faire de tous les régions des territoires  de prospérité, plaidant pour une exploitation optimale de toutes les atouts  pour réaliser un développement homogène.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *