Actualité : Retraites : la réforme en marche

Actualité : Retraites : la réforme en marche

La première étape de la réforme des régimes de retraite est prévue au mois de février 2007. Cette date marque le lancement des cahiers des charges relatifs à l’élaboration des études sur les caisses de retraite. Réunis, mercredi dernier à Rabat, en présence du Premier ministre, Driss Jettou, les partenaires sociaux et économiques ont approuvé à l’unanimité le rapport établi par la commission technique pour le compte de la commission nationale chargée de la réforme du régime de retraite.
Ce rapport évalue la situation actuelle des Caisses de retraite ainsi que les scénarios possibles de réforme de ses régimes. « Une situation préoccupante, puisque les Caisses de retraite vont connaître une période de crise durant les années à venir. En plus de la Caisse marocaine des retraites (CMR), il faut s’attendre à d’autres crises à partir de 2012 », explique Abderrahman El-Azzouzi, secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT).
À l’horizon 2010, l’on s’attend à un premier déficit des Caisses de retraite et une rupture des provisions en 2016, ainsi que l’augmentation de 20 à 31 % des taux de prélèvement, selon ce rapport.
Dans ce sens, le ministre chargé de la Modernisation des secteurs publics, Mohamed Boussaïd, à l’issue de cette réunion, a indiqué « que la commission nationale a chargé la commission technique de préparer les cahiers des charges relatifs aux prochaines études, fixant la fin du mois de février prochain comme délai d’étude et d’approfondissement des scénarios relatifs à la réforme des régimes de retraite ».  Après cette étape, l’étude commanditée auprès d’un cabinet d’étude devrait tracer les grands jalons de cette retraite à l’horizon 2008. Déjà, la commission technique a proposé trois scénarios. Le premier vise le maintien et la restructuration des actuelles caisses. Le deuxième scénario porte sur le rassemblement de l’ensemble des Caisses de retraite existantes en deux pôles, le premier est réservé aux fonctionnaires du secteur public et le second aux salariés du secteur privé. Et le troisième scénario concerne la création d’un régime de retraite unique pour tous les salariés. «La commission technique a soumis trois scénarios lors de cette réunion qui ont été débattus sans toutefois opter pour l’un d’entre eux», a souligné Thami El Barki, directeur des assurances et de la prévoyance sociale au ministère des Finances et de la Privatisation et rapporteur de la commission technique. Pour sa part, le Premier ministre a opté pour le rassemblement des caisses en annonçant l’intégration des caisses de l’ONE et l’OCP au Régime collectif d’allocations de retraites.

ONE-OCP : 55 milliards DH

Le Premier ministre, Driss Jettou, a annoncé l’intégration prochaine des caisses internes de l’Office chérifien des phosphates (OCP) et de l’Office national de l’électricité (ONE) au Régime collectif d’allocations de retraites (RCAR). L’ensemble de ces opérations d’intégration devront coûter aux caisses de l’Etat quelque 55 milliards DH, a relevé le Premier ministre, faisant remarquer que si ces mesures permettent d’alléger la pression en terme de temps, elles ne constituent pas pour autant une alternative à une réforme globale du système de retraite au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *