Acwa Power inaugure son parc éolien de Melloussa

Acwa Power inaugure son parc éolien de Melloussa

Ce projet a nécessité un investissement de 1,7 milliard de dirhams

Le secteur des énergies renouvelables au Maroc vient de se doter d’un nouveau parc éolien, baptisé Khalladi et à 30 km de la ville du détroit. A cet effet, l’inauguration de ce parc éolien, d’une capacité de 120 MW et développé par le groupe saoudien Acwa Power (75%) en collaboration avec le fonds d’investissement Arif (25%), vient d’être inauguré, vendredi 29 juin, en grande pompe. Situé plus précisément à Jbel Sendouq (Melloussa), ce projet – qui fournira de l’énergie propre à plusieurs clients industriels, majoritairement cimentiers (tels que LafargeHolcim, Asment et Cimat), à des tarifs compétitifs – reflète «la confiance dans l’expertise marocaine», a affirmé le ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah. La mise en service du parc éolien Khalladi constitue, selon le ministre, une valeur ajoutée dans le cadre du grand chantier énergétique au Maroc. «Ce projet aura un impact sur la création d’emplois au niveau local», a dit M. Rabbah, faisant remarquer que ce projet qui a nécessité un investissement global de 1,7 milliard de dirhams sera à l’origine «des activités socio-économiques».

Le nouveau parc éolien Khalladi représente un investissement totalement privé, dont le financement est assuré par les fonds propres de Acwa Power et Arif, tout en recourant à la dette à long terme auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) en collaboration avec le Fonds pour les technologies propres (CTF) et auprès de Bank of Africa (BMCE). Selon les responsables du projet Khalladi, celui-ci veut contribuer à atteindre les objectifs du Maroc de porter à l’horizon 2020 à 42% la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique.

«Le secteur énergétique marocain offre des opportunités d’investissement intéressantes grâce à un environnement réglementaire bien établi mis en place par le gouvernement marocain et grâce aux investissements significatifs que le pays a déjà réussi à attirer dans l’énergie solaire et l’énergie éolienne», a affirmé Mohammad Abunayyan, Chairman d’Acwa Power. Ce responsable a poursuivi que le groupe saoudien a réussi, à cet effet, de livrer, en six ans, l’installation solaire Noor 1 (160 MW) et le parc éolien de Khalladi (120 MW) ainsi qu’une série de projets en cours de construction représentant, d’ici à fin 2018, une capacité totale de production d’électricité de 800 MW. «Nous sommes fiers d’avoir pu établir au Maroc une base solide avec sept projets énergétiques qui seront tous opérationnels d’ici la fin de l’année. Avec un portefeuille évalué à plus de 3,2 milliards de dollars, nous sommes impatients de participer aux appels d’offres futurs qui seront proposés au secteur privé pour la production d’électricité et de dessalement d’eau», a souligné M. Abunayyan.

Selon Paddy Padmanathan, président & CEO d’Acwa Power, le parc éolien Khalladi est un projet de grande envergure dont la production représente 370 GWh, soit la consommation électrique annuelle d’une ville de 400.000 habitants. «Nous nous considérons comme privilégiés de contribuer au développement économique et social durable du Maroc à travers la mise en œuvre d’une démarche énergétique efficace et respectueuse de l’environnement qui offre un renforcement significatif de l’approvisionnement fiable en électricité à partir des énergies renouvelables», a-t-il dit.

M. Padmanathan a souligné l’importance du Maroc comme étant richement doté de ressources renouvelables, lui permettant de réduire la facture d’importation en combustibles et de sauvegarder les réserves de devises pour les décennies à venir. «Nous sommes aussi fiers, non seulement d’approvisionner les populations et les industriels en énergies renouvelables au prix le plus bas possible, mais également d’apporter une valeur ajoutée au développement social et économique du pays et des communautés dans lesquelles nos centrales électriques sont situées en maximisant les intrants locaux et la création d’emplois locaux et en contribuant au développement de la communauté», a-t-il ajouté.
Il est à noter que le parc éolien Khalladi est développé dans le cadre de la loi 13-09 qui autorise les acteurs privés à construire des installations de production d’énergie à partir de sources renouvelables et à commercialiser l’énergie produite auprès de clients industriels avec la possibilité de la vente de l’excédent à l’ONEE. Ce projet est composé de 40 éoliennes d’une capacité de 3 MW chacune. Chaque turbine est installée sur une tour de 80 mètres et équipée de trois pales de 45 mètres.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *