Adaptation aux changements climatiques : Le plaidoyer des ministres des BASIC

Adaptation aux changements climatiques :  Le plaidoyer des ministres des BASIC

De nouveaux progrès sont à engager durant la COP22 pour opérationnaliser les dispositions de l’Accord de Paris relatives à l’adaptation.

C’est ce qu’ont souligné les ministres des BASIC (Brésil, Afrique du Sud, Inde et Chine). «Les pays développés devraient fournir des ressources financières et assurer le développement et le transfert technologique, ainsi qu’un soutien pour le renforcement des capacités aux pays en développement et ce pour une mise en œuvre efficace des dispositions de l’Accord de Paris», expliquent à Marrakech les ministres dans une déclaration conjointe émise à l’issue de la 23ème réunion sur le changement climatique. Les représentants des BASIC appellent à ce que la COP22 «entame l’examen obligatoire des informations à fournir par les pays développés sur les ressources financières publiques, dans le cadre de leurs communications biennales de soutien indicatif sur le financement climatique pour les pays en développement», ont-ils estimé.

Ils ont misé dans ce sens sur la  clarté et la solidité des  méthodologies à élaborer dans le cadre de la Convention. Les ministres des BASIC ont aussi plaidé pour un soutien aux pays en développement en vue d’une mise en œuvre efficace de leurs actions d’atténuation et d’adaptation grâce à l’accélération des travaux sur le nouveau cadre technologique et le mécanisme technologique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *