Adaptation des petits agriculteurs au changement climatique : La cartographie de vulnérabilité dévoilée

Adaptation des petits agriculteurs au changement climatique : La cartographie de vulnérabilité dévoilée

Les résultats de la cartographie de vulnérabilité et d’adaptation des petits agriculteurs au changement climatique ont été présentés, vendredi 2 novembre, à Marrakech.

Un séminaire a été tenu dans ce sens regroupant l’ensemble des partenaires ayant coopéré pour mettre en œuvre cette étude. Citons principalement l’Agence pour le développement agricole et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ayant initié cet événement pour partager et discuter de la feuille de route élaborée en tant qu’outil d’inclusion des petits exploitants et d’identification de leurs besoins en termes de renforcement des capacités de résilience aux effets des changements climatiques. Cette cartographie qui s’étend actuellement à 16 régions du Maroc a porté sur un montant de 450.000 dollars, un don que la FIDA a octroyé à l’ADA. «Le changement climatique constitue une dimension extrêmement importante dans le cadre des projets et programmes menés par le ministère dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) depuis son lancement en 2008.

Les indices qui sont discutés pour établir cette cartographie vont servir de base pour les interventions et surtout pour la programmation future en termes de projets et d’interventions dans ces régions, et pour formuler des instruments au profit des agriculteurs pour qu’ils puissent améliorer leurs capacités vis-à-vis du changement climatique», apprend-on de Mohammed Sadiki, secrétaire général du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Dans l’attente de l’étendre à l’ensemble du territoire, les régions concernées par cette cartographie sont en l’occurrence Taza, Boulemane, Sefrou, Azilal, Béni Mellal, Ifrane, Midelt, Khenifra, Taounate, Al Haouz, El Hajeb, Figuig, Oujda, Taourirt, Ouarzazate et Errachidia.

Cette cartographie revêt une importance particulière dans la mesure où elle favorise l’identification des priorités, la planification stratégique ainsi que le financement de l’adaptation au changement climatique, à travers une évaluation des sites les plus exposés et de la population la plus touchée par les impacts négatifs du changement climatique. En dehors du fait qu’elle constitue un référentiel pour cibler les mesures d’adaptation appropriées, cette cartographie permet de suivre les évolutions de la vulnérabilité au changement climatique à travers le temps en apportant aux organismes décideurs une justification argumentée pour défendre et de mettre en œuvre d’importants programmes d’adaptation aux effets du changement climatique. Cet important travail de cartographie permettra également d’ouvrir davantage d’opportunités en vue de l’accès direct au Fonds d’adaptation et au Fonds vert pour le climat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *