Addoha : 6 MMDH de chiffre d’affaires en 2008

Addoha : 6 MMDH de chiffre d’affaires en 2008

Les perspectives d’Addoha s’annoncent de bon augure. A en croire les analystes de BMCE Capital, il est attendu que le promoteur immobilier réalise un chiffre d’affaires consolidé de 2,731 milliards de dirhams pour l’exercice 2007 pour un RNPG de l’ordre de 834,4 millions de dirhams. D’ailleurs, pour l’exercice 2008, l’avenir promet d’être encore plus florissant, en ce sens que le chiffre d’affaires prévisionnel est de 6,227 milliards de dirhams avec un RNPG de 2,189 milliards de dirhams.
Par ailleurs, les analystes de BMCE Capital ont tracé ces chiffres «dans l’attente de la concrétisation de ses projets visant la gamme haut standing». Objectif réalisable si l’on prend en considération le fait que l’entreprise a conclu des partenariats avec des agences de commercialisation à l’échelle internationale pour optimiser des circuits de distribution. L’objectif étant d’atteindre «la cible de prédilection haut standing que sont les clients étrangers», indiquent les analystes. Autre fait marquant de l’élan de croissance dans lequel s’est inscrite l’entreprise. Il s’agit de la levée de fonds opérée par l’entreprise. Frôlant les 2,2 milliards de dirhams, cette levée de fonds a eu pour but d’enrichir la réserve foncière du promoteur immobilier de quelque 2.307 hectares supplémentaires.
Voulant accompagner l’embellie dont fait preuve le secteur des BTP actuellement au Maroc, en relation avec la forte demande nationale mais aussi la multiplication des grands chantiers d’infrastructures, «cette réserve additionnelle devrait servir en partie au développement de l’activité Haut standing, laquelle devrait contribuer à terme à hauteur de 50% au chiffre d’affaires global du promoteur», prévoit la même source.  Et d’ajouter que «cette diversification stratégique à plus forte valeur ajoutée s’est accompagnée par des remaniements organisationnels, se traduisant par la création de quatre pôles opérationnels, regroupant une fonction marketing, chargée notamment de la commercialisation des nouveaux produits d’Addoha».  Sur un autre registre, la même analyse passe en revue les actions entreprises par Addoha, courant 2007, dans sa «quête vers la croissance». Il s’agit, notamment, de l’acquisition d’un terrain à Marrakech en vue de mettre en place un programme immobilier, d’une surface plancher de 600.000 m2, et qui pèse quelque 4,7 milliards de dirhams. Citons également, l’aménagement de l’ex-hippodrome de la ville de Fès, moyennant un investissement de 800 millions de dirhams, pour la construction d’un pôle touristique de près de 319.100 m2, le lancement  d’un programme immobilier à Meknès portant sur la réalisation de 10 000 logements économiques et 850 villas sur une surface couverte de 870 000 m2 sur deux terrains déjà acquis d’une superficie de 86 hectares, pour un investissement total de 2 milliards de dirhams.
«Cependant, Addoha se serait vu retirer la charge de réaliser le nouveau parc zoologique de Rabat, comme cela était convenu dans l’accord signé avec l’Etat en 2006. Ainsi, en raison de son manque d’expertise dans ce domaine, l’Etat aurait décidé d’exempter le promoteur immobilier de la réalisation de ce projet. En revanche, le Groupe devrait rembourser la somme de 420 millions de dirhams en paiement du terrain de l’ancien zoo», précisent les analystes de BMCE Capital.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *