Addoha recommandé à l’achat

Addoha recommandé à l’achat

Jusqu’où s’arrêtera le titre Addoha ? Depuis l’introduction de cette entreprise au cours de 585 dirhams, le titre s’est inscrit dans un mouvement de hausse ininterrompu, tout au long du deuxième semestre 2006. En l’absence «d’informations suffisantes», aucune recommandation n’a été formulée, note BMCE Capital,  depuis novembre 2006. Avec la publication du Business plan, les prévisions s’en trouvent changées. «L’intégration de nouveaux éléments dans notre modèle d’évaluation laisse apparaître une meilleure valorisation, permettant de recommander le titre à l’achat», argumentent les analystes. Ce changement d’opinion est motivé notamment par le contenu du nouveau Business plan établi pour la période 2008-2010, faisant apparaître  un renforcement de la réserve foncière d’Addoha, de l’ordre de 1315 hectares répartis sur les villes les plus prometteuses du pays, à savoir Marrakech, Tanger, Casablanca, Tanger et Rabat.
Fort de ces acquisitions, Addoha devra renforcer, note l’analyse, la cadence de sa production, laquelle dépasserait les 20 000 logements par an dès 2009. L’acquisition des nouveaux terrains destinés tant à la construction des logements économiques qu’au haut de gamme devrait se traduire par un accroissement significatif des réalisations commerciales et de la capacité bénéficiaire du groupe immobilier.
Capitalisant sur de meilleures réalisations commerciales, les projections 2006 et 2007 de résultats nets se bonifient de 9% pour la première année et de 5% pour la seconde année pour s’établir respectivement à M MAD 510,8 et à M MAD 843,4. Dès 2008, tirant profit de la montée en puissance des programmes haut de gamme, le chiffre d’affaires prévisionnel devrait se renforcer de 38,3% comparativement au budget initial pour ressortir à M MAD 6 227.
Dans ce contexte, et capitalisant sur l’amélioration escomptée de la capacité bénéficiaire opérationnelle, la marge nette devrait se renforcer à 35,6% contre 29,8% comme prévu au moment de l’introduction en Bourse. Addoha se positionne également sur le segment haut standing à plus forte valeur ajoutée, qui devrait représenter 48% de ses réalisations commerciales au titre de la période 2008-2010 contre 37% budgétisés dans le Business plan initial . Ce déploiement vers le segment haut standing devrait s’accompagner de remaniements organisationnels, se traduisant par la création de quatre pôles opérationnels, regroupant une fonction Marketing, chargée notamment de la commercialisation des nouveaux produits d’Addoha.
A ce titre et dans le but d’optimiser ses circuits de distribution, Addoha a d’ores et déjà contracté des partenariats avec des agences de commercialisation à l’international, pour atteindre la cible de prédilection du programme haut standing que sont les clients étrangers, notamment les Français et les Anglais.
Fort de tous ces éléments, l’analyse qui passe en revue les différentes méthodes de valorisation conclue que le titre devrait encore gagner 17,7% par rapport au cours de 2799 du 8 fèvrier 2007, pour atteindre 3200 dirhams..

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *