Aérien : Tanger veut améliorer sa connectivité à l’intérieur du Maroc

Aérien : Tanger veut améliorer sa connectivité à l’intérieur du Maroc

De nouveaux vols supplémentaires sont dans le pipe

La connectivité nationale entre l’aéroport Ibn Battouta de Tanger et celui d’Al Massira d’Agadir connaîtra en moyenne l’injection à partir de fin octobre de quatre nouveaux vols par semaine.

En plus de l’Europe, la ville du détroit a intérêt à développer sa liaison aérienne avec les principales destinations nationales. C’est du moins ce qui est ressorti de la dernière session ordinaire du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRTTA), dont les travaux ont connu, lundi 1er octobre, l’approbation de quatre conventions de partenariat portant sur la commercialisation des lignes aériennes reliant Tanger à Marrakech, Agadir, Nador et Fès. Très attendu, ce projet de quatre conventions est destiné à satisfaire «la demande des clients, qui souffre du manque de liaisons aériennes nationales et la hausse de leurs tarifs», selon le rapport émis par la commission au sein du conseil régional, faisant remarquer que ce projet est venu répondre au «souhait de réduire la durée du voyage entre des villes du Royaume et faire l’aller-retour en une journée».

Liant le CRTTA au Conseil régional de Marrakech-Safi et la compagnie Air Arabia pour la période allant de 2018 à 2021, la première convention vise à renforcer la connectivité aérienne interne entre l’aéroport Ibn Battouta de Tanger et celui de Marrakech Ménara, et ce grâce à une injection de nouveaux vols supplémentaires à partir du mois en cours. La mise en service de ce projet, dont le nombre de voyages moyen est estimé à six par semaine (allers-retours), nécessite annuellement un investissement de 9,6 millions de dirhams.

Les deux Conseils régionaux contractants s’engagent, conformément aux dispositions de ce premier partenariat, à y contribuer chacun avec une enveloppe budgétaire de 4,8 millions DH par an. Liant le CRTTA au Conseil régional du Souss-Massa et Air Arabia et pour la même période de 2018- 2021, la deuxième convention s’inscrit aussi dans le cadre du renforcement de la liaison aérienne entre la région du Nord et les autres villes du Royaume en vue de donner un nouvel élan au développement touristique et socio-économique de la destination nordiste dans son ensemble.

La connectivité nationale entre l’aéroport Ibn Battouta de Tanger et celui d’Al Massira d’Agadir connaîtra ainsi et en moyenne l’injection à partir de fin octobre de quatre nouveaux vols par semaine.

Et sur un investissement total annuel de 6 millions de dirhams, les deux Conseils régionaux s’engagent à y contribuer annuellement chacun pour la moitié du budget. Alors que la troisième convention, liant le CRTTA au Conseil régional de l’Oriental et Air Arabia (2018- 2021), vise à renforcer la liaison aérienne interne entre les deux aéroports Ibn Battouta de Tanger et de Nador-Al Aroui pour un investissement annuel totalisant plus de 5,1 millions de dirhams. Ce qui permettra d’y injecter en moyenne quatre vols par semaine. Les deux Conseils régionaux y contribuent chacun pour une enveloppe budgétaire de plus de 2,5 millions de dirhams par an.

Quant à la quatrième convention, celle-ci, liant le CRTTA au Conseil régional Fès-Meknès et Air Arabia (2018- 2021), vise à injecter en moyenne quatre nouveaux vols par semaine, à partir de Tanger vers Fès. Et sur un investissement total annuel de plus de près de 5 millions de dirhams, les deux Conseils régionaux s’engagent à y prendre part chacun avec un montant de près de 2,5 millions de dirhams.

Il est à rappeler que la compagnie Air Arabia Maroc a choisi, depuis 2016, le lancement des lignes aériennes à partir de Tanger vers des principales destinations européennes dont Paris et Malaga.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *