Aéronautique : Casablanca développe des opportunités d’investissement

Aéronautique : Casablanca développe des opportunités d’investissement

Créer une industrie aéronautique à haute valeur ajoutée est l’une des ambitions primaires formulées par le Maroc lors de l’ouverture du premier sommet commercial de l’aéronautique à Casablanca. Un souhait que Ahmed Réda Chami, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, a réitéré lors des rencontres organisées les 12 et 13 octobre par l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), Boeing et le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS). Selon le ministre, «l’industrie aéronautique marocaine devrait devenir une base arrière de l’Europe». Environ une trentaine de traders sont venus de toutes parts pour découvrir l’offre aérospatiale marocaine. «L’essor de l’industrie aéronautique et spatiale est un élément phare. Le Royaume a placé ce secteur au cœur de ses visions sectorielles, ciblant ainsi un grand nombre d’investisseurs à l’échelle locale et mondiale», explique M. Chami. Hub régional, le Maroc offre un terrain propice pour la mise en œuvre d’un chantier aéronautique solide et rentable. Le Pacte Emergence vient consolider cette volonté et ce, en créant des zones industrielles intégrées sous des normes mondiales sophistiquées. Fabrication, échange et formation sont les principaux piliers de ces espaces offshore. La création de l’Institut marocain spécialisé dans les métiers d’aéronautique (IMA) illustre cet engagement et met à la disposition des jeunes Marocains un savoir-faire indéniable. A ce jour, plus de 100 entreprises internationales œuvrent dans l’espace aéronautique marocain, créant près de 8000 emplois. «Nous témoignons de 40 ans de collaboration avec le Maroc. Certes, l’aéronautique est un secteur émergent au Royaume, n’empêche que le partenariat Boeing-Maroc est l’un des plus fructueux de nos échanges mondiaux», révèle Stan Deal, vice-président et directeur général de la gestion des fournisseurs de Boeing Commercial Airplanes. Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du GIMAS, explique pour sa part que «le Maroc est la plate-forme de distribution la plus compétitive de la région. Le secteur augure d’une croissance dépassant les 25% annuellement». Pour atteindre ces perspectives, l’AMDI s’engage à assurer la compétitivité. «Notre mission est de soutenir les investisseurs potentiels. A cet effet, nous prenons pour charge de simplifier leur installation et de les introduire auprès des différents partenaires», déclare Fathallah Sijelmassi, directeur général de l’AMDI. Le sommet aéronautique de Casablanca a, en quelque sorte, réduit l’attente. Un menu de prospections riche visant à instaurer la triade «qualité, sécurité et valeur ajoutée».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *