Aéronautique : Daher ouvre sa troisième usine marocaine à Tanger

Aéronautique : Daher ouvre sa troisième usine marocaine à Tanger

D’un investissement de 15 millions d’euros, le nouveau projet permet de générer 300 emplois

Daher poursuit son développement au Maroc, après la mise en place de ses deux premiers sites, à Tanger en 2001, puis à Casablanca en 2007. A cet effet, l’avionneur et équipementier aéronautique français a procédé, mardi 6 février, à l’inauguration en grande pompe d’une nouvelle usine dans la zone franche d’exportation de Tanger (TFZ). D’un montant global de 15 millions d’euros, «ce nouveau projet d’investissement confirme la volonté de Daher de monter en gamme au Maroc et d’y poursuivre sa croissance», a indiqué le ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

Bénéficiant du savoir-faire de l’équipementier français dans l’aéronautique, cette nouvelle usine, qui permet de générer 300 emplois à terme, occupe plus de 10.000 m2, portant ainsi à 30.000 m2 la superficie totale de production du groupe au Maroc. Destiné à accompagner la montée en cadence des programmes aéronautiques mondiaux dont Daher est partenaire, ce nouveau projet est dédié, comme il a été annoncé auparavant, à la fabrication des structures métalliques et composites, et pièces pour moteur des avions. «Le groupe souhaite également améliorer le contenu local de sa production. Les modifications sont aujourd’hui directement opérées par les sites marocains et, avec cette extension, l’industrialisation pourra également être réalisée localement, gage une fois de plus de la montée en compétence de la plate-forme marocaine», a souligné M. Elalamy.  Le Maroc continue de creuser son sillon dans l’aéronautique à travers le lancement de quatre écosystèmes dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (PAI) dans les filières de l’assemblage, du système électrique câblage et harnais (Ewis), de l’entretien-réparation et révision (Mro) et de l’ingénierie. Deux nouveaux écosystèmes sont en cours de structuration autour d’activités à forte valeur ajoutée, à savoir les moteurs et les composites. Il en ressort que le secteur aéronautique a pu «enregistrer en 2017 une performance à l’export avec une hausse de ses exportations de 20%», rappelle la même source.

Situé à 500 mètres du premier site de l’équipementier aéronautique français à TFZ, ce nouveau projet fait partie des installations industrielles de pointe dans la zone franche. «Cette nouvelle implantation répond aux exigences en terme d’outils modernes, de la formation et des compétences du personnel et des normes de qualité», a affirmé le président du groupe français, Patrick Daher, faisant remarquer que la position géographique et la stabilité géographique et politique du Maroc ont encouragé Daher à renforcer sa présence dans le Royaume, pouvant générer à travers ses trois usines marocaines 1.000 emplois à terme. Même son de cloche du côté du directeur général de Daher, Didier Kayat, plusieurs facteurs ont encouragé le groupe à créer ce site industriel au Maroc, dont les coûts globaux et la proximité géographique. «Notre politique de développement au Maroc passe également par un accompagnement de nos salariés qui bénéficient d’un programme de montée en compétences et de formations aux méthodes qualité et sécurité de Daher», a-t-il souligné.

Créé en 1863, Daher affirme son leadership dans trois principaux métiers, en l’occurrence la construction d’avions, des équipements et systèmes aéronautiques et services logistiques et supply chain, lui permettant de réaliser un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros en 2017.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *