Aéronautique : Le Maroc au Bourget

Le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab et le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie Salaheddine Mezouar visiteront ce salon où seront exposés de nouveaux produits répondant à l’attente des entreprises françaises et étrangères voulant délocaliser une partie de leur production. Au salon du Bourget, le Maroc offre un produit unique appelé "Ready to out put". Il s’agit d’unités de production dotées de tous les outils de production et disponibles sous 24 heures.
Ce produit adapté à la situation actuelle de certaines PME opérant dans le  secteur de l’aéronautique leur permet de changer leur mode de production pour  pouvoir être compétitives au niveau international. "Cette année, le Maroc a visé un niveau de participation concret à ce salon,  en offrant aux entreprises une zone industrielle dédiée à l’aéronautique,  actuellement disponible pour être utilisée par les différentes PMI/PME  françaises et étrangères qui veulent délocaliser une partie de leur production,  comme les composants des avions, des moteurs et des réacteurs ou les câblages  et les éclairages d’avion", a précisé Abdelhanine Benallou, directeur  général de l’Office National des Aéroports (ONDA) dans une déclaration à  MAP-Paris. Pour M. Benallou, il y a un certain nombre de produits qui peuvent être  délocalisés et fabriqués à moindre coût au Maroc. "C’est pour cette raison que  nous avons préparé une zone industrielle prête à recevoir ce type de  production", a-t-il ajouté.
Le Maroc propose également au salon du Bourget un autre produit appelé  "Ready for services", qui sont des bureaux intelligents entièrement équipés  avec des connexions Internet, des connexions réseaux et des services mutualisés  (salles de réunions, accueil et secrétariat). Au niveau de l’industrie de l’aéronautique que ce soit dans le domaine de la  production ou celui des services, il y a une forte demande pour ces types de  produits que le Maroc offre avec un prix compétitif, un encadrement local  permanent et avec un interlocuteur unique, a indiqué le directeur général de  l’ONDA. L’industrie aéronautique se trouve actuellement parmi les secteurs  potentiels du développement au Maroc, dans un environnement où la  mondialisation pousse les entreprises à augmenter leur rentabilité, en  délocalisant une partie de leur production dans une perspective d’augmentation  du rendement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *