Aéroport international Mohammed V de Casablanca : Royal Air Maroc revendique un hub dédié à ses activités

Aéroport international Mohammed V de Casablanca : Royal Air Maroc revendique un hub dédié à ses activités

Royal Air Maroc revendique un Terminal dédié à ses activités au sein de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. En effet, pour l’ensemble des compagnies aériennes, la période de pointe est synonyme de grande affluence. Et la Royal Air Maroc enregistre un trafic passagers exceptionnel en ce mois de juillet dans un contexte où la capacité aéroportuaire est d’abord un paramètre déterminant dans la qualité de service. Dans ce sens, Royal Air Maroc a souvent souligné que bien qu’elle soit le premier opérateur au sein de l’aéroport Mohammed V, elle n’a pas encore de Terminal dédié à ses activités, comme c’est le cas des compagnies qui ont un réseau bâti autour d’un hub, à savoir une base opérationnelle. Cette situation ne lui permet pas de maîtriser les processus opérationnels liés à la ponctualité de ses avions et à la qualité de service de ses clients. En effet, les travaux sur le Terminal 1 de l’aéroport Mohammed V s’éternisent sans aucune date de livraison prévue. Ce Terminal pourrait, au terme des travaux, constituer la solution idoine aux soucis liés à la période de pointe exceptionnelle que connaît la Royal Air Maroc. À ce niveau, depuis le 1er juillet 2011, Royal Air Maroc réalise, chaque jour, plus de 200 vols. Selon la Royal Air Maroc, «sur l’aéroport Mohammed V de Casablanca, la compagnie a traité chaque jour plus de 13.000 clients. C’est une progression de plus de 10% par rapport au nombre de passagers que Royal Air Maroc a traité en juillet 2010, mois qui a constitué un trafic record dans l’histoire de la compagnie avec plus de 708.000». Une telle affluence exceptionnelle ne manque pas d’entraîner une forte pression sur l’infrastructure à l’aéroport Mohammed V, et par conséquent, une amplification de tout aléa d’exploitation que la compagnie aérienne risque de subir pour des raisons inhérentes à la nature du transport aérien, soit météo, panne des moyens de production, restrictions par les autorités du contrôle aérien ou autres. Avoir un Terminal consacré aux activités de la RAM aura certes un impact positif sur la qualité de service de la compagnie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *