Afem : Le binôme Aicha Laasri Amrani-Khadija Idrissi Janati décline son programme

Afem : Le binôme Aicha Laasri Amrani-Khadija Idrissi Janati décline son programme

Aicha Laasri Amrani et sa colistière espèrent attirer le maximum de jeunes femmes porteuses de projets et augmenter le nombre d’adhérentes à l’association qui ne compte actuellement que 160 femmes entrepreneurs (à jour de leurs cotisations).

L’Association des femmes chefs d’entreprises (Afem) élira le 5 juin prochain sa nouvelle présidente pour le mandat 2018-2021. En course pour cette élection, Aicha Laasri Amrani, présidente fondatrice de la société de courtage Sadas Assurances et cofondatrice de la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurances du Maroc (Fnacam), et sa colistière Khadija Idrissi Janati. Ainsi, le binôme a présenté les grands axes de son programme dans un point-presse, mardi 21 mai, à Casablanca. Baignée dans l’entrepreneuriat, Aicha Laasri Amrani se dit vouloir donner un nouveau souffle à l’association, d’où le choix de son slogan de campagne «Ensemble, réinventons l’Afem». Pour elle, l’Afem doit adopter une gouvernance participative et porter les voix de tous ses membres. La candidate espère dans ce sens renforcer les antennes régionales de l’association et accompagner la transformation digitale des entreprises. Dans sa mission, Aicha Laasiri Amrani ambitionne de transformer l’Afem en plate-forme privilégiée du Doing Business au féminin. «Notre objectif de mandat c’est promouvoir et soutenir l’entrepreneuriat féminin comme levier de développement économique durable au Maroc», précise-t-elle. Pour y parvenir, elle envisage de créer un fonds d’investissement pour accompagner les projets incubés. En termes de financement, les femmes membres de l’Afem pourraient devenir actionnaires de ce fonds et investir dans les entreprises incubées dans ce qui s’apparente au crowdfunding.

Incuber 100 projets de femmes entre 2018 et 2021

La candidate à la présidence de l’Afem s’est fixé comme objectif d’assurer l’incubateur pour 100 projets entre 2018 et 2021 et les accompagner pour obtenir leurs premiers clients en moins de 6 mois. Dans sa démarche, Aicha Laasri Amrani et sa colistière espèrent attirer le maximum de jeunes femmes porteuses de projets et augmenter le nombre d’adhérentes à l’association qui ne compte actuellement que 160 femmes entrepreneurs (à jour de leurs cotisations). La candidate a souligné que plusieurs de membres ont quitté l’association ces dernières années parce qu’elles ne se reconnaissent plus dans cette structure.

Un guichet unique de mise en relation

Sur le plan organisationnel, Aicha Laasri Amrani envisage de mettre en place une plate-forme virtuelle incluant l’annuaire des membres, les opportunités d’affaires, les appels d’offres, les informations sur les évènements importants, ou encore les alertes sur les nouvelles lois actualisées en lien avec l’entrepreneuriat. Elle compte également élaborer une charte de la préférence qui engage l’Afem à favoriser ses membres lors des consultations pour la réalisation de missions et de prestations dont elle a besoin. Dans son programme, la candidate promet de mettre en place un centre de réflexion «think women» qui permettra de conduire périodiquement des études et analyses afin d’alimenter les décideurs et opinions publiques en données et recommandations sur l’entrepreneuriat des femmes au Maroc. Pour renforcer le réseautage des membres de l’Afem, la candidate veut aussi créer un guichet de mise en relation pour les femmes membres de l’association avec les parties prenantes de l’écosystème.

Au niveau de la régionalisation avancée, elle a l’ambition de porter à 12 le nombre de délégations régionales de l’Afem.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *