African Digital Summit : Plus de 1.650 participants en ouverture

African Digital Summit : Plus de 1.650 participants en ouverture

30 pays présents, dont 18 africains, à la 4ème édition

Le coup d’envoi de l’African Digital Summit (ADS), le rendez-vous incontournable des parties prenantes de l’univers digital, a été donné.  Cet événement qui en est à sa 4ème édition se déroule à Casablanca les 22 et 23 février 2018. «Aujourd’hui, nous en sommes à la 4ème édition, et je suis très ému de déclarer son ouverture officielle. C’est une édition de consolidation, mais surtout de renforcement et de rayonnement de cet événement. Le rayonnement s’est renforcé à travers le nombre de participants, passant d’une centaine lors de la première édition à 1.700 cette année, mais aussi à travers le nombre de pays représentés. Aujourd’hui nous avons 30 pays représentés dont 18 pays africains, chose dont je suis fier», explique Mounir Jazouli, créateur de l’ADS. Le programme de l’édition 2018 de l’African Digital Summit sera animé par 40 speakers de haut niveau originaires de 25 pays d’Afrique.

Le programme de l’ADS 2018 planchera sur des questions cruciales pour le développement du digital en Afrique. C’est ainsi que lors de cette première journée, les speakers ont abordé des sujets importants comme la recherche vocale ou l’impact de la neutralité du Net sur le marketing digital. Si la recherche vocale ne date pas d’hier, c’est en 2011 que le grand public apprend l’existence de cette technologie. En effet, c’est grâce à Apple et son fameux assistant vocal, Siri, que la recherche vocale entre dans le quotidien des gens. Quelques années plus tard, Amazon a été parmi les premiers à lancer un assistant vocal pour la maison du nom d’Alexa, s’en suit le Google Home et enfin le petit dernier d’Apple. Mais pourquoi la recherche vocale est-elle si importante? «Aux Etats-Unis, plus de la moitié des «Millennium» font leurs recherches grâce à la recherche vocale. Même chose pour les adultes américains. 41% d’entre eux font leurs recherches à travers elle», explique M. Bentahar.

En plus de cela, 20% des recherches faites sur Google dans le monde sont faites à travers la recherche vocale. «D’ici 2020, près de 50% des recherches Google seront faites via recherche vocale», souligne-t-il. La recherche vocale est un domaine encore nouveau. Il est donc facile de rester pertinent en investissant du temps, de l’énergie et un peu d’argent dans la compréhension de ce phénomène. Mais aussi expérimenter et l’adapter à votre business. C’est le cas de JP Morgan, ancienne banque d’investissement implantée aux États-Unis. En effet, la banque a décidé de faire appel à une agence pour développer tout ce qui est recherche vocale. Autre sujet abordé lors de l’ ADS, celui de la neutralité du Net. Révoquer la neutralité du Net risque d’impacter les consommateurs, mais également les marques et entreprises. C’est ce que confirme Yousif Al Fara, directeur marketing d’Al-Jazeera Mena. «Le fait qu’il n’y ait plus de neutralité du Net va retracer les contours de l’industrie de la publicité digitale. Ainsi, les annonceurs vont commencer à vivre de nouvelles contraintes à mesure que le fournisseur d’accès internet prendra plus de pouvoir. Ceci va avoir 6 principaux effets sur les marques et entreprises». Parmi ces effets, l’on peut citer une campagne publicitaire plus chère, des tensions entre le client et les agences de communication, mais aussi un reach plus limité. Une des campagnes marquantes en ce qui concerne la neutralité du Net est celle de Burger King. En effet, la chaîne de restauration rapide a décidé le temps d’une journée d’augmenter les prix de ses burgers. Plus vous payez, plus vite vous êtes servi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *