Agadir : 700 millions DH pour ériger le port en pôle de développement régional

Agadir : 700 millions DH pour ériger le port en pôle de développement régional

Un investissement global de 700 millions DH est consacré au financement de plusieurs projets au niveau du com-plexe portuaire d’Agadir. Réalisés par l’Agence natio-nale des ports, ces inves-tissements sont destinés à la réalisation d’un terminal polyvalent pour un montant de 432 MDH, le terminal en projet dispose d’un linéaire de quai de 462 ml (y com-pris l’extension) à -10,5 de tirant d’eau et d’un terre- plein de 13,1 hectares. Il sera équipé de 5 grues de faible capacité et sera doté de 4 grues de grande capacité et d’un espace de stockage fri-gorifique. Le confortement de la jetée principale du port de commerce pour un coût de 110 MDH, la réhabilitation des quais du port de com-merce pour un montant de 102 MDH et la réhabilitation du terre-plein du triangle de pêche du port pour un montant de 56 MDH.

Ces réalisations s’inscrivent dans le cadre de la stratégie por-tuaire nationale et permet-tront au complexe portuaire d’Agadir de répondre à terme à la demande portuaire pres-sante et à la tendance crois-sante des différentes activités du port. Les différents projets pro-grammés ont été au centre d’une visite effectuée der-nièrement au complexe por-tuaire d’Agadir, par Abdel-kader Amara, ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, et qui s’est rendu dans les différents sites du port où des explica-tions lui ont été présentées sur l’état d’avancement et la nature des travaux en cours. Actuellement, le port d’Agadir est polyvalent et traite aussi bien les trafics d’agrumes et primeurs, céréales, mine-rais, marchandises diverses, pêche hauturière et côtière que ceux de plaisance et conteneurs.

Le port est des-servi directement par la route nationale 8 et l’autoroute qui le relie à Marrakech et par la route nationale 1 qui le relie à Essaouira. Selon la stratégie nationale portuaire, ce dernier peut devenir un port majeur pour les escales de croisière de la sous-région, en appui à la stratégie nationale de développement touristique. Compte tenu des capacités encore disponibles pour le commerce, celles-ci peuvent être valorisées et optimi-sées pour desservir un large hinterland régional. Il verra aussi un déplacement de son poste pétrolier pour recevoir des tankers de 60.000 TPL et deux extensions de quais pour les conteneurs et les vracs. La pêche et ses ser-vices associés, notamment la réparation navale, béné-ficient d’une recomposition des espaces grâce à une extension extérieure (cen-trale). Un terminal de croi-sière extérieur sera construit au Sud-Ouest à proximité de la marina et de la zone tou-ristique. La nouvelle confi-guration du port d’Agadir lui permettra de traiter un trafic global annuel de commerce de 16 MT à l’horizon 2030.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *