Agadir Haliopôle Cluster veut améliorer l’efficacité énergétique des entreprises

Agadir Haliopôle Cluster veut améliorer l’efficacité énergétique des entreprises

Il lance une étude sur la conversion de l’énergie thermique en énergie électrique

Cette étude a pour finalité d’encourager ces industries à s’inscrire dans une démarche de réduction de leur consommation énergétique et donc de leurs coûts.

Afin d’accompagner les entreprises opérant dans la conserve de poisson dans l’amélioration de leur compétitivité par l’apport de solutions innovantes en termes d’efficacité énergétique, Agadir Haliopôle Cluster (AHP), le pôle de compétitivité d’Agadir pour la pêche et l’industrie de transformation des produits de la mer dans la région du Souss-Massa, lance une étude portant sur «la conversion de l’énergie thermique en énergie électrique».

Lors de la dernière décennie, il y a eu un intérêt croissant pour l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur agroalimentaire afin de réduire les coûts énergétiques et les émissions de GES.

L’étude sur l’économie d’énergie des unités de transformation des produits de la mer dans la région du Souss-Massa, réalisée précédemment par Agadir Haliopôle Cluster dans le cadre de son plan d’action 2017, avait pour but d’évaluer les gains d’énergie possibles par les usines dans l’objectif d’une autonomie énergétique du secteur. Les audits menés auprès des conserveries ont démontré les causes de la surconsommation et ont proposé des solutions permettant l’amélioration du rendement énergétique en traquant le gaspillage  et s’engageant dans l’innovation, en l’occurrence cette technique de conversion de l’énergie thermique en énergie électrique.

Selon l’AHP, «concernant les unités de conserve de poisson et dans le souci d’appliquer les préconisations relatives aux déperditions thermiques dues aux grandes quantités de chaleur générées par les chaudières, il est nécessaire de trouver un moyen pour récupérer cette énergie gâchée et de la réintroduire dans le circuit interne».

C’est dans ce contexte actuel, et pour améliorer la compétitivité des entreprises qu’AHP lance un appel d’offres ouvert pour la réalisation d’une étude sur la conversion de l’énergie thermique en énergie électrique : cas des unités de conserve de poisson dans la région du Souss-Massa.

En effet, ladite étude a pour finalité d’encourager ces industries à s’inscrire dans une démarche de réduction de leur consommation énergétique et donc de leurs coûts, en s’appropriant cette technique qui consiste en la conversion de l’énergie thermique dégagée par la chaudière en énergie électrique permettant ainsi aux conserveries de la réintroduire dans le circuit interne, ce qui se traduira par un gain d’énergie et carrément d’une autonomie énergétique.

«La maîtrise des consommations énergétiques représente pour l’industrie un réel enjeu de compétitivité. Au-delà des questions environnementales et des obligations réglementaires, l’efficacité énergétique est donc un levier pour dynamiser le
secteur de la pêche de manière générale. Pour une conserverie, réduire les frais d’énergie est une nécessité absolue et pour ce faire, la valorisation de l’énergie thermique provenant des chaudières offre une très bonne solution»,
explique à ALM, Ali Oukacha président du AHP.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *