Agadir, la foire du terroir

Agadir, la foire du terroir

Poivrons carrés, longs, verts, rouges, jaunes et même blancs. Pastèques géantes avec plus d’une trentaine de kilogrammes l’unité. Tomates cerise ou encore en grappe, ainsi que des pommes, bananes, kakis, kiwis et autres fruits exotiques mais qui sont produits au Maroc. Ces étalages multicolores et multiformes ont pris place aux côtés de tracteurs, tuyaux d’irrigation et autres machines d’emballage pour la deuxième édition du Salon international des techniques de la filière fruits et légumes (SIFEL Maroc 2004) qui se tient du 2 au 6 décembre à la place Bijawane à Agadir.
Un événement, initié par le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et la Pêche maritime, en partenariat avec l’Association des producteurs et exportateurs des fruits et légumes (APEFEL) et qui s’est déroulé en parallèle de la tenu du Forum économique des régions de l’Aquitaine et de Souss-Massa-Drâa. En deux éditions, le SIFEL s’est affirmé comme le salon, par excellence, de la filière fruits et légumes du Maghreb.
Tous les professionnels sont unanimes à dire que l’édition de cette année a constitué un grand bond par rapport à la précédente. Si en 2003, 9000 personnes ont visité les stands des 100 exposants, cette année, le salon a été le point de mire de plus de 200 exposants dont 98 sont des Marocains et 44 autres des Français, auxquels s’ajoutent des professionnels venus d’autres pays, du pourtour méditerranéen pour la plupart. On pourrait citer la Tunisie, Taïwan, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie, Allemagne, Angleterre, Belgique, Portugal et les Emirats arabes Unis. Ces exposants, venus en masse à Agadir, représentent les différents secteurs de l’agriculture en général, et de la culture des fruits et légumes en particulier. Ils représentent l’ensemble de la filière, notamment la production et l’export des fruits et légumes, les semis et plants, les engrais, les techniques de production, sans oublier la réfrigération industrielle. Et comme les fruits et les légumes sont très utilisés en agroalimentaire, il était très naturel que cette industrie occupe une place de premier choix dans le SIFEL 2004. A ce propos, il a été procédé à la visite de nombreuses unités intervenant dans le secteur de l’emballage et conditionnement de primeurs (tomates et autres légumes verts) et d’agrumes. Les problèmes auxquels fait face cette filière ont également été exposés de long en large. La perspective du démantèlement douanier et les moyens dont disposent les professionnels pour faire face aux défis que représentent les différents accords de libre-échange signées par le Maroc avec de nombreux pays, l’Union européenne et les Etats-Unis entre autres, ont monopolisé les débats.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *