Agadir : Le thé aura son Salon international

Agadir : Le thé aura son Salon international

35 exposants et 60.000 visiteurs y sont attendus

Une première édition riche en saveurs. C’est du moins sur quoi tablent les organisateurs du 1er Salon international du thé qui ouvrira ses portes du 19 au 21 octobre à la place Al Amal.

Etalé sur une surface de 1.200 m², le Salon est prévu d’attirer près de 60.000 visiteurs. L’évènement constitue un point de rencontre entre exposants, investisseurs et particuliers, afin d’honorer le symbole de l’hospitalité et de la culture marocaines qu’est le thé marocain.

35 exposants venant de différentes villes marocaines et de plusieurs pays s’attelleront à promouvoir la connaissance et la conception de ce produit, lui permettant une continuité à travers le temps et l’espace.

Entre conférences, shows et dégustations, le Salon promet à tous ses visiteurs une ambiance particulière, ouvrant les portes à de nouvelles perspectives et permettant aux entreprises d’aller à la rencontre du consommateur marocain au bon moment et au bon endroit.

«Si le thé est bien plus qu’une simple boisson pour les Marocains, le Salon international du thé est de même plus qu’une simple exposition. C’est un concept prestigieux qui réunit le Maroc du nord au sud. Le thé est un point de convergence de tous les Marocains et un exemple parmi les plus réussis de dialogue entre les cultures», soulignent les organisateurs. Et de poursuivre que «le Salon permettra de réunir en même temps et sous le même toit les professionnels du thé, les artisans marocains ainsi que les plus grands exportateurs à travers le monde. Ce regroupement constitue un rendez-vous international incontournable pour les différents intervenants dans le secteur du thé permettant des échanges fructueux et rentables, et sera une occasion pour découvrir des offres innovantes et les nouvelles tendances du marché ou encore profiter des offres promotionnelles pendant les 3 jours».

Pour rappel, la consommation et la production mondiales de thé devraient continuer à augmenter lors des dix prochaines années grâce à une forte demande provenant des pays en développement et des pays émergents. Selon un nouveau rapport de la FAO, publié au mois de mai dernier, cette situation créera de nouvelles opportunités de revenus en milieu rural et améliorera la sécurité alimentaire dans les pays producteurs de thé.

Selon ce rapport, d’ici 2027 la production mondiale de thé noir devrait augmenter de 2,2% chaque année pendant les dix prochaines années pour finalement atteindre les 4,4 millions de tonnes. Alors que la production du thé vert devrait augmenter encore plus vite avec 7,5% de hausse chaque année pour atteindre les 3,6 millions de tonnes.

Le Maroc est considéré parmi les grands importateurs de thé vert dans le monde. Ces importations couvrent 99% des besoins marocains en thé, estimés à 2 kg par personne et par an. Quelque 400 marques sont commercialisées au Royaume par une centaine d’opérateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *