Agence nationale des ports : Des agrégats financiers solides en 2018

Agence nationale des ports : Des agrégats financiers solides en 2018

L’ANP se fixe des ambitions prometteuses pour la période 2019-2021. En février dernier, l’agence a dévoilé un programme d’investissement de 3,1 milliards de dirhams confortant ainsi la vision de l’agence à développer et moderniser l’outil portuaire national.

L’Agence nationale des ports (ANP) poursuit sa performance. Les résultats dégagés à fin 2018 confirment cette orientation. C’est ce que l’on peut relever de l’agence qui vient de publier ses comptes sociaux et consolidés provisoires au titre de l’exercice 2018. Le bilan dressé fait état d’une hausse de l’ensemble des agrégats. Le trafic traité au niveau des ports gérés par l’ANP s’est inscrit en amélioration. Une évolution positive a été constatée à cet effet. L’ANP a traité durant ledit exercice un volume de 85,3 millions de tonnes, soit un trafic en amélioration de 2% par rapport à 2017. A cet effet, le trafic du charbon a marqué une ventilation positive de l’ordre de 28,9% passant en une année de 6,9 millions de tonnes à 8,9 millions de tonnes en 2018.

Le trafic des conteneurs a grimpé de 1,6% pour atteindre les 12,1 millions de tonnes en 2018 contre 11,9 millions de tonnes une année auparavant. Le trafic des hydrocarbures a pour sa part diminué. Le repli observé est de 8%, soit un volume de 10,3 millions de tonnes en 2018 contre 11,2 millions de tonnes en 2017. Ces hausses précitées ont contribué à la consolidation du chiffre d’affaires. Il s’est ainsi établi à 1,78 milliard de dirhams, en hausse de 2% par rapport à une année plus tôt. Se référant à l’ANP, cette progression serait de 4,9% sans tenir compte des opérations de régularisation de certaines concessions de l’exercice passé de 47 millions de dirhams. Les charges d’exploitation se sont hissées de 7,3% pour atteindre les 1,67 milliard de dirhams à fin 2018. «Cette hausse s’explique par l’effort continu de l’agence en matière d’entretien et de maintenance des infrastructures portuaires et la mise en service de nouveaux projets d’inversement», relève-t-on de l’agence.

Des évolutions qui, selon l’ANP, lui ont permis de dégager un résultat net de 147,1 millions de dirhams en 2018 contre 144,7 millions de dirhams en 2017, soit une progression de 1,6%. La valeur ajoutée a atteint en 2018 le 1,07 milliard de dirhams, en hausse de 3,3% comparé à l’exercice précédent. Le taux d’intégration s’est situé pour sa part à plus de 60%. Il est à noter que l’ANP se fixe des ambitions prometteuses pour la période 2019-2021. En février dernier, l’agence a dévoilé un programme d’investissement de 3,1 milliards de dirhams confortant ainsi la vision de l’agence à développer et moderniser l’outil portuaire national. La moitié de ce budget est allouée pour l’année 2019 au titre de laquelle seront lancés plusieurs projets de développement.

Citons à cet effet l’extension du port de Jebha, la réalisation du faisceau de pipes au port de Jorf Lasfar, l’aménagement du port sec de Zenata et l’aménagement d’un parking pour poids lourds dans la région de Zenata. L’exercice 2019 sera, par ailleurs, marqué par la consolidation du référentiel de l’agence. Pour ce faire, l’ANP déploie une approche dynamique qui associe l’ensemble des acteurs de l’écosystème portuaire. Il sera procédé dans ce sens à la mise en concession du nouveau chantier naval du port de Casablanca, l’opérationnalisation de l’observatoire de la compétitivité des ports et le renforcement de la régulation opérationnelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *