Agence urbaine de Casablanca: L’aménagement sectoriel au cœur de la vision 2015-2017

Agence urbaine de Casablanca: L’aménagement sectoriel au cœur  de la vision 2015-2017

L’agence urbaine de Casablanca élargit ses projets d’aménagements. Pour les deux années à venir, l’agence se dote d’un plan inscrit dans la continuité des actions menées dans le cadre du schéma directeur d’aménagement urbain de la wilaya de la région du Grand Casablanca. Ainsi , la feuille de route 2015-2017 sera marquée par l’élaboration des plans d’aménagements sectoriels. dans ce sens, une étude, verra le jour afin d’identifier les friches et les unités industrielles .

L’agence urbaine procédera pour la même période à l’accompagnement de la mise en application du règlement général de construction, en œuvrant particulièrement au  renforcement des moyens humains et logistiques nécessaires. La réhabilitation de l’Ancienne Médina se place au cœur des prévisions urbaines de la région de Casablanca. Les autorités poursuivront la réalisation du 2ème programme du projet de réhabilitation et de mise à niveau de ce quartier emblématique de la métropole. A cet égard, de nouveaux équipements de proximité seront réalisés. Les efforts seront  par ailleurs consentis, en vue de promouvoir les secteurs du commerce et de l’artisanat ainsi que l’insertion sociale des jeunes et des personnes en situation de handicap. Casablanca redorera sa facette culturelle et artistique afin de réhabiliter et conserver les édifices à caractère patrimonial.

En termes de rénovation, le plan 2015-2017 prévoit la réhabilitation de l’immeuble Bessonneau connu par les casablancais sous le nom «Hôtel Lincoln». Un appel à manifestation d’intérêt sera lancé pour réaménager le bâtiment et reconstruire à l’identique les parties démolies de sa façade.
L’agence urbaine qui vient de tenir son conseil d’administration a, également , mis le point sur les réalisations 2014. L’exercice fut riche en actions. Sur 2.374 projets présentés, 30 ont eu un avis conforme de la part de l’agence urbaine, portant sur une capacité de 32.950 unités de logement. La superficie globale s’élève à 290 hectares.

L’accord a été donné également pour la réalisation de 62 équipements publics et 46 équipements privés d’intérêt général. En ce qui concerne le programme national de l’habitat social, l’agence fait état de 166 projets conformes ayant pour capacité de produire 212.453 unités de logement sur une superficie globale de 1.245 hectares. De ce total, 176.137 unités répondent aux caractéristiques du logement social (250.000 dirhams), accompagnés de 596 équipements dont 354 réalisés par des promoteurs privés. 

2014 a connu également le lancement de 23 projets destinés au relogement des ménages bidonvillois sur une superficie de 175 hectares produisant 5.325 lots comprenant 14 équipements publics. L’agence urbaine a relogé à fin 2014, 6.902 ménages occupant 4.640 baraques, soit 85% du programme en vigueur.

L’année a été, par ailleurs, marquée par l’examen de 4 projets de lotissements étendus sur une superficie de 143 hectares. Pour une production de 4.770 lots de terrain, ces projets visent le relogement de 6.540 ménages occupant des constructions menaçant ruine. L’agence a émis des avis en faveur de 245 équipements, soit un plancher global de 761.240 m2 dont 48% ont réalisés par le secteur privé. Sur le plan économique, l’agence a approuvé 116 projets produisant 63 lots et 36 unités industrielles ainsi que 6 projets touristiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *