Agriculture : Le Maroc et l’UE prennent Rendez-vous

Agriculture : Le Maroc et l’UE prennent Rendez-vous

Les professionnels du secteur agricole et les responsables du ministère de tutelle ont tenu une réunion mardi 19 décembre. Lors de cette séance de travail, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Moha Marghi, a informé l’assistance de la teneur des discussions entre les responsables de l’Union européenne et ceux du ministère de l’Agriculture les 7 et 8 du même mois. Il a également demandé à ce que les officiels et les professionnels œuvrent de concert pour déterminer le cadre dans lequel les négociations maroco-européennes concernant le volet agricole vont se dérouler. Il est prévu à ce que le cadre définitif des négociations soit déterminé en février de l’année prochaine 2007, a-t-il rappelé.
Selon Samir Tazi, vice-président de l’Association des producteurs et exportateurs des produits et légumes (Apefel), les deux parties contractantes ; à savoir le Maroc et l’Union européenne ne se sont pas encore mis d’accord sur la procédure, mais il y a une bonne évolution dans le dialogue et l’échange. En effet, après une période au cours de laquelle les rapports entre Rabat et Bruxelles étaient assez tendus, les deux parties sont en train de se recentrer  petit à petit afin de déterminer un cadre définitif pour leurs négociations. M. Tazi a également souligné que les professionnels ne bloqueront pas l’évolution des négociations tant qu’elles ne porteront pas préjudice à leurs activités exportatrices. Ils  revendiquent néanmoins la mise en place d’un régime effectif de libre-échange et l’abandon des pratiques qui attentent à la libre circulation des produits entre les deux rives. Le vice-président de l’Apefel a pointé du doigt les barrières non tarifaires qui peuvent induire un régime inéquitable de libre-échange (contingentements, les subventions à l’exportation…). L’enjeu du Maroc réside donc dans la garantie  de l’accès le plus large possible de ses  produits à l’Union européenne.
Il convient de rappeler que des négociations agricoles entre le Maroc et l’Union européenne ont été engagées officiellement en janvier 2001. Les deux parties sont parvenues le 25 octobre 2002 à Bruxelles  à un accord de révision des protocoles agricoles bilatéraux, conformément à l’Accord d’association.  C’est ainsi que le Maroc et l’UE ont décidé de libéraliser leurs échanges agricoles mutuels au cours des quatre années à venir. En pratique, 96% des exportations agricoles devraient bénéficier d’un accès préférentiel au marché de l’Union européenne. Parmi les produits concernés, figurent les tomates marocaines et le blé tendre en provenance de l’UE. Le 29 septembre 2003, un accord de principe est intervenu. 

Quatre rencontres durant l’année 2006

Pour l’année 2006, les responsables marocains et européens se sont rencontrés à quatre reprises. La première rencontre a eu lieu le 22 février 2006 à Rabat. Elle a marqué le début des négociations agricoles. La deuxième rencontre s’est déroulée le 2 mai à Bruxelles. C’est à cette date que l’Union européenne a présenté son offre initiale qui a été jugée contraignante par les professionnels marocains. La réunion du 28 juin à Rabat a marqué la remise de l’offre marocaine.  Il y a en création d’un comité technique pour une uniformisation des bases de données sur les échanges agricoles et un ajustement des propositions respectives en fonction de celles-ci. Le comité technique s’est réuni à Rabat pour plancher sur ses propositions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *