Agriculture : Programme d’urgence pour le cheptel

Agriculture : Programme d’urgence pour le cheptel

Le programme du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes pour venir en aide au cheptel sera lancé dans les prochains jours. En gros, le dispositif comprend la prise en charge des frais de transport des aliments de bétail, la mobilisation des camions-citernes pour l’approvisionnement en eau du bétail, le renforcement des moyens de protection de la santé du cheptel. Ces mesures d’urgence interviennent suite au retard des pluies. Cité par l’agence MAP, Mohand Laenser, a indiqué que le début de la campagne a été marqué par des conditions climatiques relativement difficiles, «particulièrement en raison du déficit pluviométrique avoisinant 44 % par rapport à la moyenne habituelle et de la baisse notable des températures ».
Conséquence : la diminution des superficies cultivées, surtout en matière des céréales d’automne. La hausse des prix des aliments pour le bétail s’en est d’ailleurs suivie.
Malgré ces réactions en chaîne, le ministre de l’Agriculture se veut optimiste pour le futur. «L’évolution de la campagne agricole reste tributaire, a-t-il rappelé, aux conditions climatiques devant prévaloir en janvier et au printemps».
Du reste, le ministère maintient les mesures nécessaires visant à  créer les conditions propices pour le lancement et le déroulement normal de la campagne agricole 2006-2007. Comme il est rappelé dans le bulletin de ce département, la présente campagne connaîtra la poursuite des programmes de développement des cultures céréalières, de réhabilitation des légumineuses alimentaires et de développement des cultures fourragères. La gestion des risques reste néanmoins au centre du dispositif vu les conditions climatiques défavorables. L’intervention de l’Etat portera à ce niveau sur la poursuite du programme de garantie de la production céréalière contre la sécheresse sur une superficie de 300.000 hectares, avec la poursuite de la subvention par l’Etat de cotisation à hauteur de 50%, d’une part, et la mobilisation d’une enveloppe financière de 120 millions de dirhams au titre de l’indemnisation des agriculteurs concernés.
D’autre part, et avant même le démarrage de la campagne, le département de l’Agriculture avait pris d’autres mesures spécifiques pour atténuer l’impact de l’augmentation des prix du gasoil.

Soutien pour l’équipement en matériel agricole

Pour appuyer les efforts de modernisation du secteur agricole, un mécanisme de soutien a été proposé  pour cette campagne agricole 2006-2007. Ainsi, l’agriculteur bénéficie jusqu’à 40% de l’acquisition d’un tracteur agricole avec un niveau de plafonnement de 90 000 dirhams par unité. Auparavant, ce taux de
soutien était de 40% mais avec
un plafond variant suivant que l’acquéreur est un individuel
(60 000 dirhams) ou une coopérative (75 000 dirhams).
De même, pour les autres matériels agricoles, le soutien varie de 35 à 60% au lieu de 10 à 60%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *