Agriculture : Sodea-Sogeta II : Les nouveaux acquéreurs arrivent

Agriculture : Sodea-Sogeta II : Les nouveaux acquéreurs arrivent

Compte à rebours pour la deuxième phase de la cession des terres agricoles domaine privé de l’Etat. L’identité des soumissionnaires pour les terres agricoles de Sodea-Sogeta sera connue dès aujourd’hui mercredi 3 octobre. En fait, l’ouverture des plis aura lieu en séances publiques au siège de la Sodea, à Rabat, à partir de 11 h et se poursuivra jusqu’au vendredi 26 octobre 2007. Ce deuxième paquet de terres agricoles, pour lequel un appel d’offres a été lancé, porte sur quelque 38.731 ha, qui seront cédés dans le cadre d’un partenariat public-privé sur une période de 40 ans maximum.
Cette deuxième tranche présente plusieurs particularités par rapport à la première. Elle porte sur un patrimoine foncier de 38.731 ha, contre 41.837 pour la première. Le nombre de projets proposés dans le cadre de cette opération s’élève à 116, dont 5 grands projets de production de semences certifiées (11.773 ha), 19 grands projets filières (13.081 ha) et 92 petits et moyens projets filières (13.877 ha). Pour ce qui est de la nature et la dimension des grands projets de production de semences, cinq régions sont concernées par cette opération. Il s’agit de la région de Chaouia-Ouerdigha (2 projets/5.307 ha), du Gharb-Cherarda-Béni H’sen (1 projet/1.837 ha), de Fès-Saïss (1 projet/2.960 ha) et de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër (1 projet/2.670 ha). S’agissant des grands projets par filière, 10 concertent sur l’agrumiculture (6.789 ha) et 9 l’oléiculture (6.292 ha).
«Ce nouveau désengagement de l’Etat sous forme de partenariat public-privé se propose d’encourager le développement des PME/PMI. Il s’inscrit dans le cadre de l’ouverture du Maroc sur l’économie mondiale et du plan adopté par le gouvernement qui favorise le désengagement de l’Etat de la gestion de ces terres agricoles gérées par la Sodea et la Sogeta», comme l’avait précisé Ahmed Hajjaji, président du directoire de la Sodea, lors de la dernière édition du Siagrim.
Lors de la première opération, 14 % des soumissionnaires étaient des étrangers. Le même engouement est prévu pour cette deuxième cession. Au mois d’avril dernier, des représentants du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes se sont déplacés jusqu’en Espagne pour présenter l’opération Sodea-Sogeta II. En effet, les investisseurs espagnols dans le domaine agricole avaient montré un vif intérêt à bénéficier de la location à longue durée des terres agricoles au Maroc, en raison notamment de la saturation du secteur en Espagne, la proximité géographique et le faible coût de la main-d’œuvre. La première phase, bouclée en 2005, avait permis de générer des investissements de 4,5 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *