Agroalimentaire : Crédit Agricole dévoile son dispositif financier

Agroalimentaire : Crédit Agricole dévoile  son dispositif financier

Présenté sous forme de packs par filière alliant crédits de fonctionnement et d’investissement

L’offre produit est déclinée en huit packs couvrant chaque phase du process agricole passant de l’intrant, à l’exportation en passant par la production, la valorisation du produit et  le développement  commercial à la fois sur le marché marocain et les marchés étrangers.

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) se mobilise encore une fois pour répondre aux attentes des acteurs et accompagner de manière efficace le nouveau contrat-programme, signé en avril dernier, entre le gouvernement et les professionnels de l’agro-industrie. Dans ce sens, le groupe a présenté hier, mardi 11 juillet à Skhirate, son dispositif  financier pour accompagner le secteur de l’agroalimentaire.  Ce dispositif permet d’accompagner chaque maillon de manière ciblée et adaptée et de proposer de nouvelles offres innovantes et uniques assurant ainsi la jonction de l’amont agricole à l’aval agro-industriel. 

«Le gouvernement a signé un contrat programme avec les confédérations  agricoles. Ce contrat dont la contribution de l’État est estimée à 4 milliards de dirhams, va apporter presque 13 milliards de dirhams de valeur ajoutée, 12 milliards de dirhams de l’investissement et plus de 40 milliards de dirhams de chiffres d’affaires ainsi que 38.000 d’emplois », a rappelé Aziz Akhannouch,  ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, lors de la  présentation du  dispositif du CAM.  Pour sa part, Tariq Sijilmassi, président du directoire du CAM, a souligné que «le groupe a développé une connaissance fine et parfaite des filières agricoles à la fois de leurs spécificités, de leurs besoins et de leurs contraintes . Le groupe a par ailleurs développé la capacité à faire la distinction entre les différentes phases des chaînes de valeur de chaque filière». Présentées sous forme de packs par filière alliant crédits de fonctionnement et d’investissement aux préfinancements ou aux avances sur subventions accordées par l’Etat, ces offres ciblent aussi bien les fournisseurs que les producteurs, les transformateurs ou les exportateurs et la commercialisation locale.

Une offre complète pour le soutien de l’industrie agroalimentaire

Le dispositif mis en place se caractérise par plusieurs offres. «Il propose, en effet, une offre structurée en packs par axe du contrat-programme, permettant d’arrimer l’amont agricole à l’aval industriel à travers une approche d’accompagnement de tous les acteurs des chaînes de valeur alimentaires selon leurs spécificités», souligne Hanane Aajli, directrice du pôle accompagnement du développement agricole. En effet, les clients du CAM pourront bénéficier des montants de crédit, durées et différés d’amortissement en   adéquation avec la nature et la rentabilité prévisionnelle des investissements. D’autant plus, le dispositif offre des financements adaptés pour l’approvisionnement en matières   premières agricoles dans les meilleures conditions. Il offre des crédits à moyen et long termes pour le renforcement des moyens logistiques (locaux d’entreposage, matériel roulant et divers équipements) ainsi que des lignes d’avances sur marchandises incluant des avances aux producteurs avant récolte ou cueillette.

Le dispositif mis en place se caractérise également par  la mise en place de lignes de fonctionnement répondant aux besoins de trésorerie : facilité de caisse, découvert, escompte, avance sur décision de déblocage de subvention. «Nous mettons à la disposition de nos clients un  produit de financement spécifique aux projets intégrant les nouvelles technologies dans les processus de production; un accompagnement financier dédié au renforcement des circuits  commerciaux d’écoulement des produits sur le marché local ainsi une offre complète et des services performants pour les opérations à l’international et des avances sur les subventions d’exportation», ajoute Mme Aajli. Notons que le dispositif sera caractérisé par un accompagnement des processus de normalisation, de labellisation et de certification par des financements annuels adaptés (coût de l’audit et frais de mise en œuvre des recommandations). Le dispositif cible également les projets de valorisation de premier niveau des produits agricoles menés par des petits producteurs organisés en groupements. Il vise notamment les projets de développement durable. D’ailleurs, il réserve un pack dédié au développement durable. Le dispositif  propose une offre en produits et services publics privée permettant de bancariser l’ensemble des acteurs y compris les petits producteurs, ainsi que des procédures simplifiées, adaptées aux réalités du terrain et un processus de décision décentralisé garantissant ainsi une plus grande fluidité  et rapidité des traitements des demandes des clients.

Huit packs à promouvoir

L’offre produit est déclinée en huit packs couvrant chaque phase du process agricole passant de l’intrant, à l’exportation en passant par la production, la valorisation du produit et  le développement  commercial à la fois sur le marché marocain et les marchés étrangers. On cite dans ce sens «Agrum Pack» pour la filière des agrumes, «Pack Fruits» pour la filière des fruits, frais et transformés,  «Pack Légumes» pour la filière des légumes, frais et transformés, l’«OLEA Pack» pour la filière huile d’olive, «Pack Produlait» pour la filière des produits dérivés du lait, «Pack Viandes»  pour les filières avicole et viandes rouges ainsi que les « Pack Pâtes et Couscous» et  «Pack Biscuiterie-Chocolaterie-Confiserie». De même, un pack transverse «Pack développement durable» est également proposé pour accompagner tout opérateur désireux d’adopter des techniques respectueuses de l’environnement (agriculture biologique, audits énergétiques…). Il est composé de 6 produits : Biofilaha, Ecotaqa Agriculture, EcoTaqa Solaire, EcoTaqa Agro-industrie, Saquii Optimisé et un produit traitement et valorisation des déchets. L’autre nouveauté importante lancée par le Groupe Crédit Agricole du Maroc est l’avance pour sécurisation de l’approvisionnement. Elle est accordée avant la récolte pour permettre aux entreprises agro-industrielles d’accorder des avances  aux agriculteurs sur la base d’un contrat afin de garantir l’approvisionnement de leurs unités en produits agricoles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *