Agroalimentaire : Levée de l’alerte sur les huiles de tournesol

Agroalimentaire : Levée de l’alerte sur les huiles de tournesol

Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a annoncé dimanche la levée de l’alerte concernant les huiles de tournesol et précise que les huiles disponibles sur le marché national à partir du 5 mai peuvent être considérées conformes aux normes sanitaires en vigueur et ne présentent aucun risque pour la santé du consommateur. «Les autorités sanitaires marocaines lèvent l’alerte du 27 avril 2008 et annoncent que les huiles de tournesol disponibles sur le marché national à partir du 5 mai 2008 peuvent être considérées conformes aux normes sanitaires en vigueur et ne présentent aucun risque d’aucune sorte pour la santé du consommateur », indique un communiqué du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime. Le 27 avril dernier, les autorités sanitaires marocaines avaient publié un bulletin concernant l’alerte européenne de la veille (26 avril 2008) sur l’huile de tournesol d’origine Ukrainienne faiblement contaminée par des huiles minérales. Le Maroc, comme précisé dans le même bulletin, a reçu de la France un lot de cette huile au mois de mars dernier, rappelle le ministère. Par mesure de précaution, les autorités sanitaires, en accord avec les professionnels du secteur, ont décidé de procéder au retrait des huiles de tournesol présentes sur le marché marocain en vue d’un contrôle additionnel. Cette opération de retrait s’est terminée et les huiles de tournesol concernées par l’importation du mois de mars ont été isolées par les professionnels, précise le ministère, ajoutant que ces huiles seront détruites selon les procédures en vigueur. Par souci de toujours renforcer la sécurité sanitaire des produits alimentaires riches en matières grasses, les autorités sanitaires marocaines ont décidé d’instaurer un contrôle supplémentaire systématique sur la présence des huiles minérales, ajoute la même source. En ayant procédé de la sorte depuis le 27 avril 2008, les autorités sanitaires ont déclenché l’alerte même si aucun risque n’était signalé par les experts et apportent ainsi toutes les garanties et les assurances au consommateur marocain quant aux produits qu’ils consomment, précise le ministère.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *