Agropoles : Des plates-formes compétitives qui se développent

Agropoles : Des plates-formes compétitives qui se développent

Des parcs industriels modernes répondant à la demande des industriels

«Agropolis et l’Agropole de Berkane proposent une offre intégrée en immobilier industriel. Aujourd’hui, le bilan est encourageant, avec l’installation de groupes industriels de renom et le développement de projets industriels innovants à forte valeur ajoutée».

Exploiter les marges de progrès et valoriser les potentialités agricoles. Il s’agit là des principaux objectifs prônés par le Plan Maroc Vert. Cette stratégie accompagne la profonde mutation que connaît le secteur, notamment sur le plan industriel. C’est dans cette optique que la stratégie agricole a placé au coeur de ses priorités le développement de zones intégrées. Ces plateformes, conçues sous les normes internationales en vigueur, devront proposer une offre agricole moderne, performante et conforme aux besoins du marché. Les zones industrielles promues dans le cadre de cette stratégie ont pour mission de renforcer la transformation et la commercialisation des produits agricoles. Les agropoles sont venus répondre à ce besoin, en créant des pôles de compétitivité dans différentes régions du Maroc. Des cités industrielles qui offrent une importante réserve foncière et de nombreuses incitations à l’investissement aux opérateurs nationaux.

MedZ, un partenaire de choix

Sur les 6 agropoles prévus dans le cadre du Plan Maroc Vert, trois sont aménagés par Medz. On cite dans ce sens Agropolis de Meknès et l’agropole de Berkane qui sont d’ores et déjà opérationnels. A ces plateformes s’ajoute également l’Agropole Souss-Massa lancé en 2015. «Agropolis et l’Agropole de Berkane proposent une offre intégrée en immobilier industriel. Aujourd’hui, le bilan est encourageant, avec l’installation de groupes industriels de renom et le développement de projets industriels innovants à forte valeur ajoutée», apprend-on de la filiale du Groupe CDG. MedZ gère en effet  des parcs industriels modernes répondant à la demande des industriels qui opèrent sur toute la chaîne de valeur agricole.

Des cités agro-industrielles intégrées

L’offre de ces cités industrielles comprend des activités de transformation des produits alimentaires ainsi que des unités d’emballage, d’agro-fourniture et de matériel d’irrigation ou encore des unités de fabrication de fertilisants. Ces parcs abritent également des activités logistiques, commerciales et tertiaires. L’offre de valeur mise en place se compose pour sa part de terrains industriels aménagés selon les meilleurs standards techniques. On observe également des services de maîtrise d’ouvrage déléguée pour la construction de bâtiments industriels ainsi que des services de gestion, portés par une structure dédiée. MedZ affirme, par ailleurs, que ces agropoles sont dotés de structures d’accompagnement ayant pour finalité d’offrir des services de laboratoires, d’analyses et de contrôles sanitaires ainsi que des services de contrôle des exportations sans oublier les activités de formation et de recherche et Développement. Le développement des agropoles appuiera cette  deuxième phase du Plan Maroc vert.  Le ministère de tutelle a mis en place, dans le cadre du contrat-programme pour le développement des industries agroalimentaires, une «Offre Maroc» pour soutenir 8 filières agro-industrielles, en l’occurrence les agrumes, les fruits et légumes frais et transformés,  l’huile d’olive, le lait, les viandes, la biscuiterie, chocolaterie et confiserie et les pâtes et couscous. Portant sur une enveloppe globale de l’ordre de 12 milliards de dirhams, cette feuille de route vise l’appui à l’investissement, la modernisation des circuits de commercialisation et le soutien à l’export. Des mesures transverses ont été identifiées, dans ce sens, notamment en matière de formation, d’innovation et de certification.

Etat d’avancement des agropoles aménagés par MedZ : Le pôle olivier opérationnel à l’Agropolis

Situé à 5 minutes de la ville de Meknès, Agropolis bénéficie d’un emplacement de choix. Il se positionne dans une zone à fort potentiel agricole où opèrent des groupes leaders dans le domaine de l’industrie agro-alimentaire. Cet agropole se développe à pas sûrs. MedZ relève, dans ce sens, la réalisation d’un bâtiment d’accueil sur une superficie de 3.000 mètres carrés où sont assurés des services de base et de proximité (guichet unique, bureau de poste, banques, commerce). Le site abrite également un pôle R&D. Ce pavillon réalisé par le ministère de l’agriculture, baptisé «Qualipôle alimentation», regroupe les principales fonctions de support à l’agriculture notamment les services de contrôles sanitaire (ONSSA), les laboratoires de recherche (INRA) et le service de contrôle des exportations (EACCE). Il a également été procédé la mise en place d’une plate-forme de produits du terroir. Réalisée par l’Agence de développement agricole (ADA), cette zone est dédiée au regroupement et à la commercialisation des produits du terroir de la région. MedZ observe également une montée en puissance du Cluster industrie agro alimentaire (IAA). Créée  en décembre 2015, cette association tend à fédérer les acteurs régionaux de la filière agro-industrielle autour des thématiques de l’innovation dans les filières agricoles et agro-industrielles phares. De même, le pôle olivier du site est opérationnel. Il s’agit d’un pôle de compétence et d’innovation pour le transfert de technologie ainsi que pour le développement et la promotion de la filière oléicole régionale et nationale. Agropolis a connu, à l’initiative de MedZ, le lancement d’une opération pilote de gestion de zones libres, et ce par le biais de la création de l’association des industriels de l’Agropolis de Meknès. Ce groupement des industriels contribue au développement et à la valorisation de la zone. Il oeuvrera, en outre, à défendre les intérêts des industriels tout en créant une passerelle d’échange entre Medz et les industriels de la zone. Rappelons que le taux de commercialisation d’Agropolis avoisine les 50%. Les unités installées couvrent une vingtaine de secteurs dont les conserves de produits agricoles, l’abattage, la fabrication et confection de bonbons au chocolat, la production de boissons…

Un fonds régional de développement industriel créé à l’Agropole de Souss

Le bâtiment d’accueil de l’Agropole de Souss devrait être fin prêt ce semestre. Étendu sur une superficie de 2.000 mètre carrés, ce pavillon assurera les services de base et de proximité en l’occurrence le guichet unique, un bureau de postes ainsi que des banques et commerces. Le site abrite également le «Qualipôle alimentation», un pôle R&D réalisé par le ministère de tutelle regroupant les principales fonctions de support à l’agriculture, notamment les services de contrôle sanitaire, les laboratoires de recherche et le service de contrôle des exportations. Pour encourager l’investissement sur cette plateforme, une convention a été conclus pour créer le Fonds régional de développement industriel instaurant une prime d’encouragement à l’investissement pouvant aller jusqu’à 250 dirhams le mètre carré. Fruit d’un partenariat entre le Conseil régional du Souss- Massa et  Crédit Agricole, l’Agropole du Souss-Massa a été lancé en 2015. D’une superficie de 22 hectares, la première tranche de cette zone est en cours de commercialisation, soit un taux d’attribution de 87%. Les secteurs concernés par cette plateforme sont, entre autres, la production, la valorisation et la vente des huiles végétales, le conditionnement et la fabrication de produits à base de dattes, la boucherie moderne, la préparation de poivron au thon et anchois, le décorticage et séparation des gousses de caroube, le conditionnement et distribution de thé vert, la production des engrais et bio-stimulants destinés à l’agriculture, etc. Cet agropole se situe dans l’un des bassins de production agricole les plus importants du Royaume. La région se distingue par sa forte connectivité avec les réseaux routiers et autoroutiers et son infrastructure portuaire développée.

L’Agropole de Berkane commercialisé à hauteur de 70%

Portant sur une superficie cessible de 31 hectares, l’Agropole de Berkane est commercialisé à hauteur de 70%. Les secteurs concernés ne sont autres que la fromagerie, la fabrication de pompes d’irrigation, les semences et produits de fertilisation, l’alimentation de bétail, la fabrication d’emballage en carton ainsi que l’emballage et le conditionnement des engrais et produits phyto-sanitaires. Le site devrait abriter des entrepôts frigorifiques et une station de conditionnement. Les travaux sur le site avancent à grands pas. Le démarrage des travaux de bâtiment d’accueil est prévu pour le 2ème semestre de l’année en cours. La construction de l’institut de formation du secteur de l’agro-industrie, initiée par l’OFPPT, avance également à un rythme soutenu. l’Agropole de Berkane abrite également une zone logistique qui répond à la demande des grands groupes opérant dans le conditionnement et la logistique des produits agro alimentaires. Notons que la région de l’Oriental regorge d’un fort potentiel agricole, notamment dans la filière des agrumes. Bassin d’emploi abondant et présence de main-d’oeuvre qualifiée, la région abrite également des chantiers structurants dont le nouveau Port Nador West Med en cours de réalisation.

loading...
loading...

Articles similaires