Agrumiculture : La production prévisionnelle en hausse de 6%

Agrumiculture : La production prévisionnelle en hausse de 6%

La production prévisionnelle des agrumes maintient sa progression. Au titre de la campagne agrumicole 2010-2011, le volume a marqué une croissance de 6%. Ainsi, près de 1,86 million de tonnes d’agrumes sont, à ce jour, cultivées sur une superficie productive de 81,4 mille hectares. Le rendement est estimé dans ce sens à une moyenne de 22,9 tonnes par hectare. Toutefois, une chute de 30% est prévue en terme de production de la Nour. Selon le ministère de l’agriculture, ce repli, dû à l’alternance, est très bénéfique pour la logistique de la clémentine. Par région agrumicole, le Souss-Massa a réalisé une production de 744,1 mille tonnes, fixant sa part à 39,9%. Le Gharb se positionne en deuxième rang avec un volume de 335,8 mille tonnes, soit une ration de 18%. Les régions de Tadla et de la Moulouya ont enregistré des performances similaires avec des productions respectives de 272,2 et 268,9 mille tonnes. Les faibles volumes ont été observés au niveau du Loukkos, soit une quotité de 1,9% et un volume ne dépassant pas les 35 mille tonnes. Concernant les espèces d’agrumes, la superficie productive des oranges s’étend à 41,2 mille hectares, enregistrant ainsi un volume prévisionnel de 975,7 mille tonnes. Dans ce sens, la production du Maroc Late a atteint les 496,2 mille tonnes, le Navel 375,2 mille tonnes, le Sanguine 56,6 mille tonnes, au moment où le volume des autres variétés est estimé à 201,9 mille tonnes. Les petits fruits, quant à eux, ont enregistré un volume prévisionnel de 763,8 mille tonnes. De ce total, on relève une production de 508,9 mille tonnes de la clémentine, 95 mille tonnes de la Nour, ainsi que 84,5 mille tonnes du Nuless. Le volume de l’Afourar s’est situé aux alentours de 43,2 mille tonnes, alors que la Nova et les mandarines ont enregistré des productions respectives de 11,7 et 4,8 mille tonnes. A noter que la campagne agrumicole 2011-2012 se lance sous de bons indicateurs. Les précipitations de l’année 2011 ont affecté positivement les taux de remplissage des barrages à usage agricole et ont contribué à l’amélioration de la nappe. Autre caractéristique importante : L’état sanitaire du verger agrumicole est satisfaisant dans l’ensemble.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *