Ahmed Rahhou révèle la nouvelle entité : Umnia Bank, la banque participative du CIH

Ahmed Rahhou révèle la nouvelle entité : Umnia Bank, la banque participative du CIH

Le projet est finalisé. Sa structure juridique prête. Son opérationnalité dépend toutefois de la constitution de l’écosystème y afférent.

Ces détails ont été révélés, vendredi, par Ahmed Rahhou, président-directeur général du Groupe CIH, donnant ainsi un avant-goût de la première banque islamique du Groupe. L’agrément de cette nouvelle entité bancaire a été obtenu en janvier dernier au même titre que ceux de la BMCE Bank of Africa, la Banque centrale populaire, Crédit Agricole du Maroc et Attijariwafa bank. CIH, qui mènera cette aventure avec Qatar International Islamic Bank, a dévoilé l’identité visuelle de son établissement. Baptisée Umnia Bank, la banque participative du CIH est à un stade bien avancé, notamment en termes de siège et d’agences. Le recrutement se fait pour sa part au niveau de plusieurs villes du Royaume, en l’occurrence Tanger, Tétouan, Oujda, Marrakech, Laâyoune, Fès et Agadir.

Dans l’attente du lancement officiel de ce projet, CIH consolide ses comptes pour l’exercice 2016. L’année ressort dans son ensemble positive pour le Groupe. Ahmed Rahhou note dans ce sens une forte progression des dépôts clientèle. La collecte nette a atteint à fin 2016 les 3,3 milliards de dirhams. Les ressources clientèle consolidées ont affiché une croissance à deux chiffres. Elles ont grimpé de 13,4% passant de 25,1 à 28,4 milliards de dirhams à fin 2016. Une progression tirée principalement par la hausse des dépôts de vue. Ils ont connu une hausse de 15,6 % atteignant en 2016 les 20,95 milliards de dirhams.

Les encours des crédits à la clientèle se sont chiffrés à 36,7 milliards de dirhams, en hausse de 8,8%. Les crédits non immobiliers ont affiché une progression de 23,8% au moment où les crédits immobiliers accordés par le CIH se sont améliorés de 3,9% en 2016.

Le total bilan consolidé du CIH s’est hissé à 6,7% pour atteindre à fin 2016 une valeur de 47,9% milliards de dirhams. Le produit net bancaire consolidé a également évolué positivement. Il s’est établi à 1,84 milliard de dirhams en hausse de 3,2% comparé à son niveau de l’année 2015. M. Rahhou explique cette évolution par la progression de 3,8% du produit net bancaire en social de CIH Bank et de 17,2% de Sofac.

Le résultat brut d’exploitation s’est inscrit en hausse de 3,7% pour atteindre les 751,8 millions de dirhams. Le président du directoire du CHI indique par ailleurs que le coût du risque en social de CHI Bank reste maîtrisé.  Le résultat brut d’exploitation consolidé s’établit ainsi à 751,8 millions de dirhams affichant une progression de 3,7% par rapport à 2015.

Le coût du risque reste largement maîtrisé par CIH Bank. Il s’est établi à fin 2016 autour de 116,2 millions de dirhams, contre 38,9 millions de dirhams une année auparavant.

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *