Ahmed Zakari: «La communication positive, un premier pas vers l’investissement»

Ahmed Zakari: «La communication positive, un premier pas vers l’investissement»

Entretien avec Ahmed Zakari, oncologiste et président de la Chambre maroco-américaine de commerce (AMCC)

La Chambre maroco-américaine de commerce d’Orlando (AMCC) a organisé , jeudi 6 avril, la deuxième édition de la Nuit de l’héritage. Cet événement a pour but de véhiculer une image positive du Maroc afin d’inciter les investisseurs potentiels à venir injecter leurs fonds pour d’éventuelles perspectives d’investissement. Ahmed Zakari, président de la Chambre, détaille les orientations de son organisation axée sur l’économie et le socioculturel.

ALM:  La Chambre maroco-américaine de commerce (AMCC) existe depuis près d’une décennie à Orlando. Quelles sont les grandes orientations de votre organisation?

Ahmed Zakari : En effet, la Chambre maroco-américaine de commerce d’Orlando (AMCC) a été créée depuis 10 ans. Elle est née d’une volonté commune de la diaspora à mettre en place une plate-forme d’échange économique, tout en donnant une image positive de la communauté marocaine et du Maroc à l’échelle internationale en général et aux Etats-Unis en particulier.

Le but étant de créer une organisation de networking pour les businessman d’origine marocaine vivant en Floride centrale. Nous avons pour mission la promotion des moyens d’investissement et des échanges commerciaux bilatéraux.La Chambre fournit également à ses membres et à l’ensemble des acteurs économiques tous types de consultations juridiques dans le domaine de l’investissement. Nous les orientons correctement en mettant à leur disposition des informations pertinentes dans tous les domaines touchant le monde du business. La Chambre œuvre à renforcer le lien entre les autres associations résidant aux Etats-unis et l’ensemble des acteurs socio-économiques du Maroc. Nous avons réussi dans ce sens à établir des collaborations très importantes avec les Chambres de commerce du Brésil et de l’Irlande car nous avons beaucoup de choses en commun.

Depuis votre élection à la présidence de la Chambre vous avez placé la Nuit de l’héritage au coeur de l’agenda de l’AMCC. Pourquoi misez-vous sur le volet culturel pour promouvoir la façade économique du Maroc?

L’adoption d’un programme socioculturel permet, en effet, de promouvoir un climat idéal pour les échanges constructifs. Les retombées économiques de cet événement ne sont pas instantanées. Nous récolterons les fruits ultérieurement. L’heure étant aujourd’hui à véhiculer une bonne image du Maroc. La communication positive est un premier pas vers la réalisation des perspectives d’investissement. La Nuit de l’héritage fait découvrir aux Américains, et notamment les habitants d’Orlando, les différentes opportunités de partenariat entre les marchés américain et marocain. Cet événement vient instaurer un climat de confiance surtout lorsqu’il s’agit de présenter un pays comme le nôtre à la fois épanoui et stable. Cela montre aux investisseurs potentiels que nous disposons d’une communauté très homogène et solide.

Pourquoi associer la NBA à un tel événement?

L’Orlando Magic crée une dynamique commerciale indéniable au niveau de la ville d’Orlando. C’est la plus grande équipe de basket-ball au niveau local. Tout un écosystème d’affaires  est créé autour de cette discipline. Les matchs d’Orlando Magic sont un rendez-vous important pour les habitants d’Orlando. C’est le moment où les gens se rassemblent et se distraient. On ne pouvait trouver mieux que de rassembler une grande masse dans un tel show. La participation des stars marocaines avant le match et à la mi-temps a garanti une visibilité importante du Maroc et de sa culture.

Qu’en est-il du soutien marocain?

Nous sommes accompagnés dans cette aventure par le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger. Nous avons scellé un partenariat avec la tutelle portant sur une petite contribution financière. Nous sommes également soutenus par les institutionnels tels que la Royal Air Maroc  pour le transport des participants venant du Maroc. Le reste a été réalisé grâce à nos propres fonds. Toutefois, la pérennité d’un tel événement reste tributaire d’une forte adhésion de l’ensemble des acteurs marocains. Une manifestation pareille coûte plus que 200.000 dollars, un montant colossal que nous ne pourrons assurer sans la contribution des partenaires qu’on souhaite nombreux à l’avenir.

Outre cet événement, quels sont vos autres projets?

Nous opérons doucement mais sûrement. Dans un premier temps, nous comptons créer un pont entre les hôpitaux universitaires à Orlando et le Maroc. Nous prévoyons dans ce sens de tenir la conférence des médecins américains d’origine arabe au Maroc. De même, nous préparons un partenariat avec Disney pour un échange d’expertise sur le plan touristique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *