Aïd Al Adha : 8,1 millions de têtes disponibles à l’abattage

Aïd Al Adha : 8,1 millions de têtes disponibles à l’abattage

Les dernières statistiques du ministère de l’agriculture

L’offre en animaux destinés à l’abattage de Aïd Al Adha dépasse presque de moitié la demande. On recense à cet effet une disponibilité de 8,1 millions de têtes dont 4,6 millions d’ovins mâles, 1,38  million de brebis et 2,1 millions de caprins.

La demande est, quant à elle, évaluée à 5,45 millions de têtes, dont 4,9 millions d’ovins, soit 4,3 millions mâles et 540.000 de caprins. Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts relève  dans ce sens un surplus de 48%, de quoi satisfaire le besoin des Marocains et alimenter les trésoreries des agriculteurs pour lesquels l’élevage des petits ruminants représente la principale source de revenus.

Les prévisions portent cette année sur un chiffre d’affaires dépassant les 11 milliards de dirhams, dont la majorité sera transférée au milieu rural, permettant ainsi aux agriculteurs de faire face aux dépenses des autres activités agricoles et  de dynamiser les activités économiques globales dans le monde rural. «L’estimation de l’offre et de la demande à l’occasion de Aïd Al Adha est basée sur les données statistiques actualisées du ministère, les effectifs du cheptel ovin et caprin, les données sur les abattages des ovins et des caprins (mâles et femelles) enregistrés au niveau des abattoirs contrôlés ainsi que les normes zootechniques observées sur le cheptel ovin et caprin dans les différentes régions du Royaume», peut-on relever d’un communiqué rendu public par le ministère de l’agriculture. Ce dernier rassure également quant à l’état sanitaire de l’ensemble du cheptel.

Il est maintenu très satisfaisant dans l’ensemble des régions du Maroc. Se référant à la tutelle,  l’élevage ovin et caprin a bénéficié de plusieurs mesures et conditions pendant la campagne agricole 2017-2018. Citons en premier  l’abondance des ressources fourragères et céréalières ayant eu un impact significatif sur la baisse des prix des aliments de bétail produits localement, soit un repli de 14% par rapport à la campagne précédente. Le second facteur de réussite est l’appui dont bénéficie le secteur de l’élevage des ovins et caprins, notamment dans les zones à forte production telles que Casablanca- Settat, Marrakech-Safi, l’Oriental et Fès-Meknès.

S’agissant des performances zootechniques du cheptel, le département de l’agriculture relève, dans ce sens, un taux d’agnelage de 93% et un taux de mortalité de 2%. Rappelons que pour parer à tout risque sanitaire à l’occasion de Aïd Al Adha et orienter les consommateurs, la tutelle a mis en place un plan d’action opérationnel depuis plusieurs mois avec une série de mesures.

La principale mesure est l’enregistrement des unités d’élevage et d’engraissement des animaux et la réalisation gratuitement de l’opération d’identification spéciale pour Aïd Al Adha d’ovins et de caprins.

Un outil qui garantit la transparence et  la traçabilité dans les transactions des animaux. La tutelle a par ailleurs installé des souks temporaires dans certaines villes du Royaume pour renforcer les structures de commercialisation des animaux de l’Aïd et limiter l’accès aux points de vente dans le milieu urbain uniquement aux animaux dûment identifiés et appartenant aux élevages enregistrés. De même, le département de l’agriculture a renforcé le contrôle des animaux et des aliments pour animaux destinés à l’Aïd Al Adha au niveau des élevages d’engraissement, des points de vente et des souks  ainsi que le contrôle de l’utilisation de tous les aliments, tous les produits et substances interdites en alimentation animale. Il a également été procédé à la mise en place d’une plate-forme informatique avec une base de données sur les unités d’élevage, d’engraissement et les points de vente autorisés pour orienter les consommateurs. La tutelle rappelle aux consommateurs  qu’une ligne téléphonique d’information et de permanence (08 01 00 36 37) est mise en service par l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). De même, les services vétérinaires de l’Office assureront une permanence durant les jours de Aïd Al Adha.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *