AIEA : la formation pour réduire les risques

La conférence qui se tient du 1er au 5 septembre à Rabat avec la participation de quelque 360 experts appartenant à 150 pays s’est penchée sur les moyens d’améliorer la formation et de mettre à niveau les compétences en matière de sûreté radiologique. M. Khammar Mrabit, de nationalité marocaine, responsable au département de la sûreté et de la sécurité nucléaire à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), a fait état, dans une déclaration à la MAP, d’une large coopération au niveau international dans ce domaine. « Quelque 88 pays en développement ont bénéficié de programmes de formation en matière de sûreté radiologique et dans d’autres domaines législatif et réglementaire, » a-t-il indiqué. L’expert marocain a également expliqué que malgré l’importance de la législation, de la réglementation et l’apport des organismes concernés et des services techniques, la formation reste une exigence incontournable pour assurer l’efficacité de la sûreté des technologies radiologiques. « Le Maroc est un centre régional de formation pour les pays francophones,  » a remarqué M. Mrabit. Le Maroc s’est doté depuis longtemps d’un dispositif réglementaire qui régit le domaine radiologique mais l’évolution rapide des normes internationales requiert l’actualisation de la réglementation pour répondre aux nouveaux critères et exigences, a-t-il poursuivi. Le Maroc envisage de créer une commission nationale en collaboration avec l’AIEA.  » Il y a aussi une loi qui a été préparée et une fois approuvée par le parlement, un organisme sera mis en place pour réglementer toutes les applications nucléaires, » a-t-il souligné. La rencontre est organisée en collaboration entre l’Organisation mondiale de la santé, le Bureau international du travail, la Commission européenne et l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire. Les quatre premières conférences sur la sûreté radiologique s’étaient déroulées respectivement en 1998 à Dijon (France), en 2000 à Buenos Aires, en 2001 à Malaga (Espagne) et en 2002 à Genève.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *