AITEX 2017 contribuera à faire de la transformation digitale un levier actif de développement en Afrique

AITEX 2017 contribuera à faire de la transformation digitale un levier actif de développement en Afrique

Le Salon a ouvert hier ses portes à Casablanca

Le Salon international de l’innovation et de la transformation digitale «Africa It Expo» (AITEX) contribuera à faire de la transformation digitale des économies africaines un levier actif de développement, a indiqué, mercredi à Casablanca, le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

Intervenant à l’ouverture de la deuxième édition de ce Salon, qui se tient du 27 au 29 septembre sous l’égide du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, le ministre a souligné que cet événement permettra l’émergence d’un secteur du numérique performant, un enjeu qui répond à des questions clés de développement et représente un réel ferment de croissance et de progrès.

La transformation est la voie à emprunter pour accompagner la dynamique de progrès dans laquelle s’est engagé le continent africain, a-t-il fait observer, notant que les TIC peuvent jouer un rôle de catalyseur dans l’accélération du développement économique, social et politique des sociétés et des Etats africains.

«Notre ambition dans le cadre de la stratégie Maroc Digital est d’assurer une émergence digitale réussie et d’amorcer une nouvelle dynamique de transformation du secteur de l’économie numérique et de ses acteurs», a-t-il dit. Pour sa part, le ministre délégué auprès du chef de gouvernement, chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader, a fait savoir que l’administration électronique émerge comme un vecteur de transformation de la relation administration-citoyen qui permet de proposer une offre plus performante de services aux usagers et d’accroître la transparence administrative.

De son côté, Saloua Karkri Belkeziz, présidente de la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (Apebi), a affirmé que l’objectif de cette deuxième édition est de donner aux professionnels une opportunité unique permettant de réunir à la fois l’offre et la demande autour de projets structurants déployés sur le continent africain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *