Al Akhawayn fête ses lauréats

L’Université Al Akhawayn (AUI) fête ses lauréats. Une cérémonie dédiée à la sixième promotion vient d’être organisée récemment. Avec cette nouvelle vague de 129 diplômés des trois facultés de l’Université (gestion, sciences et ingénierie et sciences humaines et sociales), l’AUI atteint une vitesse de croisière depuis son inauguration le 16 janvier 1995 avec la formation jusqu’à présent d’un total de 942 jeunes de niveaux de Bachelor (licence) et de Master (3ème cylce).
Conformément à la tradition de remise des diplômes, la rencontre a été marquéé par des discours du président de l’Université, Rachid Belmokhtar. Ce dernier n’as pas omis de mettre en exergue la philosophie de l’université comme expérience pilote dans le développement de l’enseignement privé ouvert sur l’international.
Le chancelier de l’Université, Othman Benjelloun a insisté, pour sa part, sur l’environnement multicuturel d’AUI surtout qu’elle dispense des formations en anglais. Cet atout linguistique va consolider cette ouverture sur le monde des futurs cadres et managers marocains, d’autant plus que le Royaume est en train de négocier un accord de libre-échange avec les USA.
Cette cérémonie de remise des diplômes a été marquée également par la conférence animée par le directeur général de la planification stratégique et des ressources humaines à ST Microelectronics. Ce dernier a mis en relief le défi des technologies de l’information dans un contexte marqué par la globalisation, d’où l’exigence d’investir dans les ressources humaines qualifiées.
L’expérience de l’Université Al Akahawyn ne se limite pas à la formation de jeunes cadres. ses laboratoires pilotent beaucoup de projets de recherche financés dans le cadre du partenariat avec des organismes américains et européens. Récemment, grâce à un financement britannique, une équipe de chercheurs de la Faculté des sciences et d’ingénierie de l’AUI a développé un projet pilote d’administration électronique pour le compte des habitants de la ville d’Ifrane (E-baladiya).
L’encouragement de l’entrepreunariat n’est pas en reste. Récemment, l’Université a pu mettre récemment sur pied un projet ambitieux d’incubateur pour les porteurs de projets en partenariat avec l’Association des professionnels des technologies de l’information (Apebi).
A rappeler que le taux d’intégration des lauréats de l’Université est important. Selon les dernières statistiques établies par le service des affaires estudiantines de l’AUI, 62 % en situation ont trouvé un job. Pour le 30 % restant des lauréats, aucune information n’est disponible sur leur sort.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *