juillet 26, 2017

Al-Hoceima : Des vols à prix cassés pour booster la destination

Al-Hoceima : Des vols à prix cassés pour booster la destination

Les professionnels du tourisme sont optimistes

Suite à la réunion qui s’est tenue lundi au siège de la ville d’Al-Hoceima, le ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) ont annoncé des mesures d’urgence pour sauver la saison touristique dans la région, à savoir deux vols supplémentaires pour la ville et la mobilisation d’un budget de 27 millions de dirhams pour la promotion de la destination. Une annonce qui n’est pas passée inaperçue du côté des hôteliers qui attendaient impatiemment la mise en œuvre des promesses données.

Dans cette perspective, Khalid El Bachrioui, propriétaire d’un hôtel dans la ville, confie : «Effectivement j’ai reçu un appel du président de l’ONMT qui m’a confirmé que les vols directs de Casablanca vers Al-Hoceima vont démarrer à partir de la semaine prochaine. C’est une mesure qui concerne également Tanger-Al-Hoceima ; c’est une bonne nouvelle pour nous. On nous a également promis des subventions pour les hôtels qui souffrent de cette situation. On a commencé à faire la liste de ces établissements pour les transmettre au ministère mais on ignore encore si cette mesure sera effective dans les prochains jours».  L’hôtelier souligne également que des discussions sont en cours pour la mise en œuvre de contrats entre les hôteliers et l’Etat pour permettre aux fonctionnaires de passer leurs vacances à Al-Hoceima comme c’est le cas pour les autres villes où il y a des hébergements pour les cadres des établissements publics. Et d’ajouter que la promotion de la région passe également par la mobilisation de la presse électronique.

Celle-ci doit aider à mettre en avant les atouts de la région. Le directeur de l’hôtel confie qu’une réunion sera tenue avec ces canaux pour concrétiser tout cela.  Pour Khalid El Bachrioui, la saison n’a pas encore commencé. «L’année dernière à la même période les gens venaient même pendant le Ramadan et il y avait beaucoup de réservations», indique-t-il. Dans son hôtel les annulations se succèdent. «Actuellement nous avons seulement deux chambres occupées. Nous ne sommes pas habitués à faire face à ce genre de problème parce que pendant cette période on recrute même plus d’employés pour répondre à la demande de la clientèle qui afflue en grand nombre. Moi, par exemple, j’ai 15 employés qui travaillent pendant toute l’année à l’hôtel et c’est l’été qui nous permet de couvrir les frais pour le reste des mois».

Pour sa part, Abdelmalik Himdi, directeur d’un autre hôtel de la région, assure que la saison ne démarre vraiment qu’à partir du 15 juillet et se termine vers la fin août. Selon lui on ne peut pas encore parler de taux de remplissage. Le directeur de l’hôtel espère que les gens vont planifier leur voyage vers Al-Hoceima dans les jours qui viennent. «Il faut savoir que le Marocain ne réserve qu’une semaine au maximum avant son voyage», explique-t-il. Il souligne toutefois que l’année dernière les hôtels ont fait 90% pour le mois de juillet-août. «Cette année on est encore dans le flou mais on espère que cette situation fera plus parler de la ville et créera une sorte de publicité pour la destination afin d’inverser la tendance». Quant au taux d’occupation, il faut espérer, dans le meilleur des cas, réaliser un taux d’occupation de 60% cette année.

S’agissant des annulations, «on commence à recevoir des Marocains qui viennent passer leurs vacances ici, les annulations qu’on a enregistrées concernent surtout les étrangers».

Pour sa part, Ouafa El Kamali, directrice d’hôtel dans la zone côtière d’Al-Hoceima, explique : «Nous avons effectivement été impactés par les événements récents, cela s’est traduit par des annulations et des désistements. Par rapport à notre portefeuille on a une baisse comparée à l’année précédente, mais on reste très optimistes après la visite de la délégation du tourisme qui nous a fait énormément de promesses». La directrice de l’hôtel a exprimé sa satisfaction quant à l’ajout des vols supplémentaires pour la ville à des tarifs attractifs. «Ces mesures vont vraiment encourager les touristes à venir et débloquer un peu la situation». Pour conclure, Ouafa El Kamali lance un appel : «J’invite vraiment tous les Marocains, les MRE et les touristes étrangers à venir visiter la ville où il fait beau. On sera très heureux de vous accueillir».

Les principales mesures pour la promotion de la province

ν A partir de lundi prochain, la RAM lancera deux fréquences directes sur Hoceima. Au départ de Casablanca, l’aller coûtera 400 DH. De même, deux vols Al-Hoceima-Tanger sont prévus au tarif compétitif de 300 DH l’aller (les lundi et mercredi). Ces nouvelles lignes viendront s’ajouter aux deux fréquences desservant Al-Hoceima au départ de Casablanca via Tétouan (Casa-Tétouan-Al-Hoceima les vendredi et dimanche). Cette action est soutenue conjointement par la région de Tanger-Tetouan-Al-Hoceima et le ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale (DGAC et ONMT)

ν L’allégement des taxes aéroportuaires au titre de la saison été 2017 et l’hiver prochain.

ν Le lancement d’une grande campagne de communication et de commercialisation de package à des prix compétitifs en concertation avec le Conseil provincial du tourisme ; et la mobilisation des agences de voyages nationales pour la commercialisation des packages proposés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *